US Open 2020: Serena Williams jusqu’à 16 ans au milieu d’une nouvelle controverse


Serena Williams a progressé jusqu’à l’US Open samedi dernier, alors que le tournoi a subi une nouvelle controverse après que les responsables de la santé de New York ont ​​ordonné le retrait du meilleur couple féminin en double en raison de craintes de coronavirus. Williams, à la poursuite d’un 24e titre du Grand Chelem, égalant le record, est venue d’un set pour évincer la championne 2017 Sloane Stephens 2-6, 6-2, 6-2, dans ce qu’elle a appelé une rencontre « intense » sur Arthur Ashe Stadium. « Dans ce premier set, je ne pense pas qu’elle ait commis d’erreurs, honnêtement. Elle jouait juste si propre et j’ai juste dit: » Je ne veux pas perdre en sets consécutifs «  », a déclaré Williams.

Les spectateurs étant exclus de l’événement Flushing Meadows de cette année en raison de la pandémie, les deuxième et quatrième têtes de série Sofia Kenin et Naomi Osaka ont profité des suites qui leur ont été attribuées pour assister à la compétition.

« C’est cool que nous, les joueurs, pouvons nous regarder. C’est intéressant, j’aime ça », a déclaré Williams, qui jouera la 15e tête de série Maria Sakkari pour une place en quart de finale.

Le joueur grec, qui a assommé Williams à l’Open de l’Ouest et du Sud le mois dernier, a progressé avec un démantèlement 6-3, 6-1 de la 22e tête de série américaine Amanda Anisimova.

En dehors du terrain, les têtes de série numéro un Kristina Mladenovic et Timea Babos ont été retirées de la compétition de double féminin après que Mladenovic ait été chargé de se mettre en quarantaine pour être entré en contact avec Benoit Paire, qui a été testé positif au COVID-19 le week-end dernier.

« Toutes les personnes qui ont été identifiées comme ayant des contacts étroits prolongés avec le joueur infecté seront mises en quarantaine dans leurs chambres pour le reste de leur période de quarantaine », a déclaré la United States Tennis Association dans un communiqué.

L’USTA a déclaré que des problèmes de santé publique locaux avaient émis des avis de quarantaine, ce qui empêchait les joueurs de se rendre de leur hôtel au centre national de tennis USTA Billie Jean King.

« L’USTA est obligée de se conformer aux directives du gouvernement au niveau de l’État, de la ville et du comté », a déclaré l’organisme.

L’intervention de choc est survenue un jour après que les responsables de la santé ont tenté d’empêcher Adrian Mannarino, qui avait également été en contact avec Paire, de jouer son dernier match de 32.

Des responsables du département de l’État de New York avaient contacté l’USTA pour lui dire que Mannarino aurait dû être mis en quarantaine dans sa chambre d’hôtel.

Le match a débuté trois heures après son heure de début prévue, après que les autorités ont décidé qu’il pourrait continuer à la suite de discussions avec des responsables du tennis, qui comprenaient également le lobbying du numéro un mondial Novak Djokovic.

Mannarino et Mladenovic étaient deux des 11 joueurs, pour la plupart français, soumis à des protocoles de sécurité renforcés lundi après que Paire ait été retiré de l’US Open dimanche à la suite de son test positif au coronavirus.

Pironkova bouleverse à nouveau

Les joueurs ont signé un accord avec les autorités de la ville de New York qui leur a permis de rester dans le tournoi sous les restrictions renforcées, qui impliquaient des tests quotidiens et leur interdisaient l’accès aux zones communes de leur hôtel.

Mannarino a déclaré aux journalistes vendredi que les organisateurs lui avaient dit que les autorités de l’État de New York avaient repris l’affaire de la ville et avaient décidé qu’il n’était plus autorisé à jouer.

Après sa victoire en simple au premier tour lundi, Mladenovic a déclaré qu’elle «vivait dans un cauchemar» suite au résultat positif du test de Paire.

L’US Open se déroule à huis clos en raison de la pandémie mortelle.

Les mouvements des joueurs sont étroitement contrôlés et tout le monde sur place est régulièrement testé pour minimiser le risque d’infection.

Paire, qui a ensuite été testé négatif, a quitté le tournoi dans un état de souffle, accusant les autorités d’exploiter une «fausse bulle».

Les joueurs qui étaient en contact avec lui ont été informés qu’ils ne seraient pas autorisés à quitter New York avant la semaine prochaine.

De retour sur le terrain samedi, le troisième favori russe Daniil Medvedev, le sixième favori italien Matteo Berrettini et Andrey Rublev, ont tous remporté des victoires faciles en trois sets.

Ailleurs, le Canadien Vasek Pospisil, classé 94e au monde, a choqué l’Espagnol Roberto Bautista Agut, huitième favori, 7-5, 2-6, 4-6, 6-3, 6-2 et le 21e favori de l’Australie Alex de Minaur a renversé la 11e. tête de série russe Karen Khachanov 6-4, 0-6, 4-6, 6-3, 6-1.

Promu

Dans le tirage au sort féminin, la Bulgare non classée Tsvetana Pironkova a causé sa deuxième surprise de la semaine, éliminant la 18e tête de série Donna Vekic en deux sets.

Pironkova, disputant son premier tournoi en trois ans après avoir eu un enfant, a surpris la 10e tête de série Garbine Muguruza au deuxième tour.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest