Une méga vente aux enchères d’IPL se tiendra probablement à Bengaluru les 7 et 8 février : rapport

La BCCI prévoit d’organiser la méga vente aux enchères de la Premier League indienne les 7 et 8 février à Bengaluru, a déclaré mercredi un haut responsable de la BCCI. Il pourrait bien s’agir de la dernière méga-enchère que la BCCI pourrait mener, car la plupart des franchises IPL d’origine souhaitent qu’elle soit interrompue.

« À moins que la situation COVID-19 ne s’aggrave, nous aurons la méga vente aux enchères IPL en Inde. L’événement de deux jours se tiendra les 7 et 8 février et, comme les autres années, nous prévoyons de le tenir à Bengaluru. Les préparatifs sont en cours », un haut responsable de la BCCI a déclaré à PTI sous couvert d’anonymat.

Il a été signalé que des enchères auraient lieu aux Émirats arabes unis, mais pour l’instant, la BCCI n’a pas de tels plans.

Cependant, avec l’émergence de la variante Omicron de COVID-19 et l’augmentation des cas, la situation restera fluide, mais s’il existe des restrictions concernant les voyages à l’étranger (à moins que tous les propriétaires décident d’utiliser des avions charter), la conduite en Inde sera moins d’un cauchemar logistique.

L’IPL de cette année sera une affaire de 10 équipes avec la franchise Lucknow appartenant à Sanjiv Goenka et la société de capital-risque CVC appartenant à Ahmedabad faisant leurs débuts dans la ligue riche en liquidités.

CVC attend cependant sa lettre d’intention de la BCCI, mais devrait obtenir un feu vert dans les prochaines semaines.

Les deux équipes ont le temps jusqu’à Noël pour annoncer leurs trois choix au repêchage, mais la BCCI pourrait prolonger les dates pour les deux, car CVC n’a pas encore obtenu l’autorisation.

La plupart des propriétaires de franchise ont le sentiment que les méga-enchères ont dépassé leur date de péremption et que la composition et l’équilibre d’une équipe sont gravement compromis lorsqu’il y a des enchères tous les trois ans.

Le copropriétaire des Delhi Capitals, Parth Jindal, avait en fait déclaré publiquement à quel point il était difficile de libérer des joueurs après avoir déployé des efforts pour constituer une équipe.

Promu

« C’est très triste de perdre Shreyas Iyer, Shikhar Dhawan, Kagiso Rabada et Ashwin. Le processus d’enchères lui-même est quelque chose comme ça. À l’avenir, IPL devrait regarder cela parce que ce n’est pas que vous construisez une équipe, donnez des chances aux jeunes joueurs, préparez-les et offrez-leur des opportunités de franchises, jouez pour le pays et vous les perdez après trois ans », avait déclaré Jindal après l’annonce de la rétention des joueurs le 30 novembre.

(Cette histoire n’a pas été éditée par le personnel de NDTV et est générée automatiquement à partir d’un flux syndiqué.)

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest