Un tribunal suisse annule l’interdiction de dopage du nageur chinois Sun Yang

Le plus haut tribunal suisse a annulé une interdiction de dopage de 8 ans contre le nageur chinois Sun Yang par le TAS.© AFP


Le plus haut tribunal suisse a annulé une interdiction de dopage de huit ans contre le nageur chinois Sun Yang imposée par le Tribunal arbitral du sport en février, a annoncé jeudi un communiqué du tribunal. La décision intervient sept mois avant les Jeux olympiques de Tokyo et est une bonne nouvelle pour le triple champion olympique qui est accusé d’avoir détruit un échantillon avec un marteau lorsque des collectionneurs se sont rendus à son domicile en septembre 2018. « Le Tribunal fédéral suisse a approuvé la demande du nageur chinois. Sun Yang pour la révision de la sentence arbitrale du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) de Lausanne en date du 28 février 2020 … au motif de la partialité de l’un des arbitres du TAS », a-t-il précisé.

Newsbeep

« La sentence du TAS est annulée. La TAS devra rendre une nouvelle sentence dans le cas de Sun Yang dans une composition différente du panel », a-t-il indiqué.

Les avocats de Yang avaient précédemment accusé le président du panel du TAS, Franco Frattini, de partialité et de diffusion de tweets anti-Chine.

Promu

Yang aura désormais la possibilité d’exposer à nouveau son cas lors d’une deuxième audience du TAS avant les Jeux olympiques de Tokyo.

L’Agence mondiale antidopage a déclaré que cette décision confirme une contestation contre le président du panel du TAS et n’a donc aucune incidence sur le fond de l’affaire.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest