Un organisme international ordonne de nouvelles élections pour classer le mess indien de boxe

Le gâchis administratif de la boxe indienne, qui traîne depuis si longtemps, pourrait enfin aboutir à une solution avec l’AIBA (Association internationale de boxe) qui se prépare à de nouvelles élections pour constituer une nouvelle fédération nationale.

La boxe indienne est privée de toute structure parentale depuis le mois de mai, date à laquelle Boxing India a été suspendue provisoirement à la suite d'une révolte des unités de l'Etat, qui a adopté une motion «Pas de confiance» contre le président de BI, Sandeep Jajodia, et son secrétaire général, Jay Kowli.

Le sport est actuellement administré par un comité ad-hoc, créé par l'AIBA.

"Sur la base d'un rapport de comité ad-hoc, le président de l'AIBA, le Dr Ching-Kuo Wu, en consultation et avec l'accord du bureau du comité exécutif de l'AIBA, a chargé le comité ad-hoc d'organiser des élections pour une nouvelle fédération nationale avec la coopération de tous les La première étape consistera à organiser dès que possible une assemblée générale dans laquelle la constitution sera adoptée et soumise à l’approbation de l’AIBA ", a déclaré à PTI, Kishen Narsi, président du groupe spécial.

"La prochaine étape serait d'inviter les candidats de personnes intéressées à faire partie de la nouvelle fédération", a-t-il déclaré. (Vikas Krishan révèle la douleur de ne pas représenter l'Inde)

Cependant, la BI a été exclue de l'ensemble du processus car l'organisme mondial souhaite une nouvelle organisation pour prendre en charge.

"La BI a joué son rôle. Ils ont essayé de gérer les choses à leur manière, mais cela n'a pas fonctionné à la satisfaction de tous. Espérons que ce ne sera pas le cas cette fois car beaucoup dépendra de l'étendue de la coopération dont les États membres feront preuve les uns envers les autres ", a déclaré Narsi.

Narsi a déclaré que la réunion de l'Assemblée générale serait convoquée prochainement, mais que des questions délicates ont été posées pour savoir si le différend serait réglé avant les prochains Jeux olympiques de Rio de Janeiro, prévus en juillet.

"Tout se résume à une intention. S'il y a une volonté de résoudre le problème et de faire en sorte que les boxeurs ne souffrent pas, je suis sûr qu'une solution peut être trouvée en un jour. Voyons donc comment vont les choses et quelle sorte d'attitude les gens adopter ", at-il expliqué.

L'AIBA a également demandé au comité ad-hoc d'envoyer tous les détails concernant le processus électoral, la liste des délégués, les candidats et l'ordre du jour d'un examen avant le scrutin.

Le comité a accepté la suggestion du Conseil de coordination nouvellement formé de commencer par les réunions nationales nationales et a également planifié des activités de calendrier provisoires pour la saison 2015-2016.

L'année dernière, en septembre, BI avait pris en charge le sport après la dissolution de l'ancienne Fédération indienne de boxe amateur en raison de manipulations électorales.

Cependant, BI n'a pas pu tenir longtemps le spectacle et a rapidement fait face à la dissidence avec les unités de l'Etat se plaignant du manque de coordination et de communication avec les hauts responsables du corps.

À la suite de la lutte acharnée qui a suivi, les boxeurs indiens ont été contraints de participer aux compétitions internationales sous le drapeau de l'AIBA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest