Un imparable Simone Biles revendique un quatrième titre mondial multiple

La superstar Simone Biles a écrit une nouvelle page dans l'histoire de la gymnastique à Doha jeudi en devenant la première femme à remporter quatre titres mondiaux individuels du tour du monde. L’américaine imparable a gagné malgré des erreurs inhabituelles dans deux des disciplines, la voûte et la poutre, pour remporter son 12e titre mondial. Cela signifie également qu'elle reste sur le cap cette semaine pour égaler le record des 20 médailles du championnat du monde établies par la Russe Svetlana Khorkina. Agé de 22 ans, le Japonais Mai Murakami a remporté les médailles d'argent et son compatriote américain, et le champion 2017, Morgan Hurd.

Simone Biles a terminé avec 57,491 points, soit près de deux points d'avance sur Murakami avec 55,798 points.

Hurd a été classé au bronze avec 55,732 points.

Simone Biles n'a pas dominé comme beaucoup le prévoyaient.

Elle a traîné derrière son premier appareil, la voûte, et a également lutté contre la poutre d'où elle s'est détachée.

Malgré cela, sa marge de gain de 1,693 est le plus grand de ses titres.

La Belge Nina Derwael et la Russe Angelina Melnikova se sont aussi rapprochées d'une médaille.

À un moment donné, Derwael a pris la tête de la compétition et semblait assuré de remporter une médaille, mais a été surpassé par les performances exceptionnelles des trois premiers.

Soulignant à quel point la compétition était serrée, il ne restait que 0,001 point entre la quatrième et la cinquième place.

Les gymnastes se produisent sur quatre appareils, un saut, une poutre, des barres asymétriques et le sol.

Simone Biles fait son retour sur la scène mondiale à Doha après une année sabbatique en 2017 après son triomphe aux Olympiques de Rio, où elle a remporté quatre médailles d'or.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest