Un événement de snooker en Inde reporté sur la rangée de visas au Pakistan

Un tournoi de snooker indien a été reporté indéfiniment à la suite de l'obtention de visas pour des athlètes pakistanais à la suite d'un attentat suicide à la bombe commis par New Delhi, imputé au Pakistan. L'événement des 10 Reds Asian Tour, qui doit se dérouler à Bengaluru le mois prochain, devrait être annulé après que les organisateurs eurent déclaré qu'ils ne pouvaient pas garantir que les concurrents pakistanais seraient autorisés à entrer dans le pays. Cela fait suite à la suspension par le Comité international olympique des pourparlers avec l'Inde sur la tenue de grands événements sportifs la semaine dernière après que New Delhi ait refusé de délivrer des visas à deux tireurs pakistanais pour participer à une épreuve de la Coupe du monde.

Les tensions entre les rivaux dotés d'armes nucléaires se sont accrues à la suite d'un attentat-suicide perpétré le 14 février au Cachemire, au cours duquel 40 paramilitaires indiens ont été tués.

"Cela pourrait être déplacé, cela a déjà été reporté", a déclaré un haut responsable de la Confédération asiatique de billard Sport (ACBS) à propos de la tournée, s'exprimant sous le couvert de l'anonymat.

"La participation de chaque pays membre est primordiale et relève de la responsabilité du pays hôte."

Après des manches au Qatar et en Chine, le tournoi de Bengaluru devait être le troisième de la tournée asiatique.

Cependant, le secrétaire de la Fédération indienne de billard et de snooker (BSFI), S. Subramaniam, a déclaré à l'AFP que six des 24 concurrents proposés étaient d'origine pakistanaise.

"Comme leurs visas seront un problème, nous avons informé l'organe asiatique et ils ont reporté l'événement. Ils cherchent des locaux ailleurs", a-t-il déclaré.

Le CIO a également demandé aux fédérations sportives individuelles de ne pas attribuer d'événements en Inde avant de pouvoir garantir des visas à tous les concurrents.

L’attaque du Cachemire a déclenché un scandale à l’échelle nationale en Inde où des appels ont été lancés pour boycotter le match opposant l’Inde au Pakistan à la Coupe du Monde de cricket 2019 en Angleterre en juin.

Le Pakistan a nié toute implication, mais le capitaine indien Virat Kohli a déclaré ce week-end que son équipe resterait fidèle à toute décision prise par le gouvernement et le Conseil de contrôle du cricket en Inde (BCCI).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest