Un deuxième cycliste autrichien admis au dopage alors que le scandale s'approfondit

Un deuxième cycliste autrichien a admis sa présence au dopage après l'arrestation de six athlètes la semaine dernière dans une enquête sur un anneau international du dopage, ont rapporté lundi les médias autrichiens. Cinq skieurs et un autre cycliste ont déjà été retenus dans le cadre de l'enquête sur un prétendu anneau de dopage basé en Allemagne et dirigé par un médecin du sport âgé de 40 ans, dénommé "Mark S". Le cycliste Georg Preidler a déclaré au journal Kronen qu'il "ne pouvait plus vivre avec ce secret" et s'était rendu à la police dans la ville de Graz.

"Les derniers jours ont été un cauchemar. Je ne savais pas si je pouvais être découvert. Je ne savais pas si ce docteur antidopage avait tout dissimulé", a déclaré Preidler.

Il a déclaré qu'il avait été recherché par le cercle de dopage et qu'il n'avait commencé le dopage que "récemment", insistant sur le fait que ses succès professionnels – tels que ceux du Giro d'Italia – avaient été "propres".

"Ce fut la plus grosse erreur de ma vie", a-t-il ajouté.

Dimanche, les procureurs ont annoncé qu'un autre cycliste – appelé dans la presse autrichienne Stefan Denifl – avait admis des infractions de dopage.

Certains des raids de la semaine dernière se sont concentrés sur la station autrichienne de Seefeld, où se déroulaient les championnats du monde de ski nordique.

Cinq skieurs ont été arrêtés: deux Autrichiens, Dominik Baldauf et Max Hauke, les Estoniens Karel Tammjaerv et Andreas Veerpalu et l'athlète kazakh Alexei Poltoranin.

Des images postées plus tard sur les médias sociaux ont montré Hauke ​​apparemment pris en flagrant délit avec une aiguille au bras lors d'une descente sous la surveillance d'un policier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest