UEFA Champions League, Paris Saint-Germain contre Real Madrid: Angel Di Maria sous les couleurs du PSG face au Real Madrid

Angel Di Maria a été salué comme "exceptionnel" après avoir marqué à deux reprises contre son ancien club alors que le Paris Saint-Germain ne tenait pas compte de l'absence de Neymar et de Kylian Mbappe et battait le Real Madrid 3-0 mercredi pour prendre un départ parfait en Champions UEFA Ligue. Di Maria a battu le gardien du Real, Thibaut Courtois, à son prochain poste pour donner l'avantage au PSG à la 14e minute au Parc des Princes, mais c'était son deuxième but juste après la demi-heure qui a vraiment éclairé la rencontre.

L'Argentin, qui a joué pour le Real pendant quatre ans et a remporté l'UEFA Champions League avec eux en 2014 avant de s'installer à Manchester United, n'a laissé aucune chance à Courtois avec un tir du pied gauche à 20 verges dans le coin.

Au décès, Thomas Meunier avait ajouté le glaçage mais c'était Di Maria qui avait dégagé le passage, se laissant glisser dans la brèche laissée par Mbappe et Edinson Cavani, blessés, ainsi que Neymar, suspendu.

"Nous ne pouvons pas être trop surpris, car il montre depuis plus d'un an qu'il est capable de réaliser de telles performances", a déclaré l'entraîneur du PSG, Thomas Tuchel. "Il était exceptionnel ce soir. Il est toujours dangereux."

Après un été dominé par la saga du départ de Neymar, c’était un rappel que les champions de France en avaient d’autres capables de remporter de tels matches.

Ces deux clubs tentent de récupérer une partie de leur lustre après des campagnes décevantes en Europe la saison dernière, mais pour le PSG, ce résultat est un gage de vengeance pour leur défaite face au Real lors des 16 derniers matchs de l'année précédente.

Ils restent invaincus à domicile en phase de groupes de la Ligue des champions depuis 2004 et contrôlent déjà le groupe A avant d'affronter Galatasaray et le Club de Bruges, qui avaient fait match nul 0 à 0 mercredi.

"Tout le monde disait comment pourrions-nous gagner avec tous ces joueurs mais cela signifiait peut-être que nous n'étions pas les favoris et que cela peut aussi aider lorsque vous ne ressentez pas trop de pression", a ajouté Tuchel.

"Pas d'intensité"

Le Real reste loin d'être convaincant depuis le retour de Zinedine Zidane pour un second séjour en tant qu'entraîneur des 13 vainqueurs de la Coupe d'Europe. Il leur reste encore beaucoup de travail à faire s'ils veulent se plonger à nouveau dans cette compétition après avoir été humiliés par l'Ajax au printemps dernier, ces 16 dernières années.

"Le PSG est une bonne équipe et a créé beaucoup d'occasions mais ce qui m'inquiète, c'est que mon équipe a joué sans intensité", a déploré Zidane, qui n'a pas réussi à obtenir un tir parfait.

"Nous n'avons pas vraiment commencé. Nous créons habituellement beaucoup d'occasions et aujourd'hui, nous avons bien marqué deux buts, mais les deux ont été rejetées. À part cela, il n'y avait rien."

Le danger a peu d'impact

Un but de Gareth Bale avait été refusé pour le handball après une révision du VAR juste après avoir été menés à deux derrière, alors qu'Eden Hazard avait du mal à faire un impact sur son premier départ depuis son déménagement de Chelsea.

Madrid a également été handicapé par les absences de Sergio Ramos, Nacho et Marcelo en défense, ainsi que par le vainqueur du Ballon d'Or, Luka Modric, en milieu de terrain.

Le PSG, vêtu de blanc alors que les visiteurs portaient du bleu foncé, a ouvert le score à la 14e minute lorsque Di Maria a ouvert le score sur une coupe de Juan Bernat en partant de la gauche.

Quelques instants plus tard, Hazard décocha un coup franc et Bale réussit un coup franc sur la barre depuis le bord de la surface. Juste après cela, à la 33e minute, Di Maria a pris une touche et a décoché un tir dans le coin à droite pour porter le score à 2-0.

Vient ensuite le but refusé de Bale et le Gallois se rapproche de nouveau en arrêt de jeu en première période. Pourtant, les géants espagnols ont peu créé en seconde période, mis à part un but de Karim Benzema qui était exclu pour le hors-jeu.

Hazard, quant à lui, a quitté la course à 20 minutes de l’affichage sans marquer. Le PSG a marqué à nouveau dans les arrêts de jeu, Meunier échangeant des passes avec Bernat avant de terminer.

Les deux parties devraient toujours s'en sortir, mais pour le moment, c'est le PSG, six mois après leur spectacle d'horreur contre Manchester United, qui a plus de raisons d'être optimiste. Surtout avec tant de puissance de feu à retourner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest