Two for Joy: l’Inde accueillera les championnats du monde de boxe masculins et féminins


Dans une première historique pour la boxe indienne, le pays accueillera le Championnat du monde masculin pour la première fois en 2021 en plus du Championnat du monde féminin de l’année prochaine, secouant les derniers vestiges de la tourmente administrative qui a autrefois frappé le sport. L’Association internationale de boxe (AIBA) a fait l’annonce révolutionnaire pour l’Inde à l’issue de sa réunion de deux jours du comité exécutif à Moscou. Comme on pouvait s’y attendre, la fraternité indienne de boxe a réagi avec joie et espérait que cela annoncerait une nouvelle ère pour le sport. « … Nous sommes ravis de la confirmation des Championnats du monde masculins AIBA 2019 pour Sotchi, et tout aussi heureux d’annoncer New Delhi comme ville hôte en 2021 alors que la Fédération indienne de boxe continue de montrer son engagement à développer le sport », a déclaré le président de l’AIBA Le Dr Ching Kuo Wu a déclaré dans un communiqué.

« Suite à la présentation de la Fédération turque de boxe, je sais que Trabzon répondra également aux exigences d’accueillir le plus grand tournoi de boxe féminine au monde en 2019 », a-t-il ajouté.

L’Inde n’a jamais dirigé le championnat du monde masculin, mais a accueilli le méga-événement féminin de 2006. Les principaux événements de boxe masculine organisés par l’Inde ont été la Coupe du monde 1990 à Mumbai et les Championnats du Commonwealth 2010 à New Delhi. « C’est la première fois qu’un pays se voit attribuer deux championnats majeurs, l’un après l’autre. La présentation que nous avons faite a été jugée la meilleure par le président de l’AIBA », a déclaré le président de la Fédération indienne de boxe Ajay Singh à PTI.

« L’AIBA s’attend à ce que l’Inde soit une puissance majeure pour la boxe et l’obtention de ces championnats est un pas de géant dans cette direction », a-t-il ajouté.

L’évolution est assez importante étant donné que l’Inde n’avait mis en place une fédération que l’année dernière après avoir purgé une suspension et un licenciement entre 2012 et 2016 en raison de querelles administratives.

« Bonne nouvelle à tous les fans et joueurs de boxe! » a tweeté le ministre des Sports Vijay Goel.

Après avoir analysé les présentations, le Comité exécutif de l’AIBA a attribué à l’unanimité les Championnats du monde féminins 2019 à Trabzon, en Turquie. Le Congrès AIBA 2018 a été décerné à la capitale russe de Moscou.

« La force de toutes les offres que nous avons vues aujourd’hui est l’indication la plus claire à ce jour des efforts fructueux de l’AIBA pour amplifier encore plus le prestige de ses Championnats du Monde », a déclaré le Dr Wu.

L’annonce a déclenché des réactions ravies de la part de la fraternité de boxe indienne.

L’entraîneur de l’équipe masculine indienne Santiago Nieva, qui est actuellement en France avec l’équipe des Championnats du monde de cette année pour un voyage d’entraînement et de compétition, a déclaré que l’obtention des droits d’organisation des deux épreuves était tout simplement historique.

« C’est incroyable pour la boxe indienne et définitivement historique. Cela montre la puissance et la détermination de la fédération. Obtenir ces championnats sera très important pour la boxe indienne pendant de nombreuses années. Cela incitera les boxeurs à travailler dur », a-t-il déclaré à PTI. téléphone.

L’Inde a remporté un total de trois médailles aux Championnats du monde masculins, toutes en bronze. Les rares médaillés indiens au méga-événement sont Vijender Singh (2009), Vikas Krishan (2011) et Shiva Thapa (2015).

L’entraîneur en chef des femmes, Gurbax Singh Sandhu, a également exprimé sa joie.

« Je l’ai dit aux filles ce matin et elles étaient aux anges. La Fédération indienne de boxe a réussi à obtenir quelque chose de vraiment important pour l’Inde et il appartient maintenant aux boxeurs de répondre aux attentes », a déclaré Sandhu.

Pour la quintuple championne du monde féminine et médaillée de bronze olympique MC Mary Kom, qui a remporté une médaille d’or dans la catégorie des poids d’épingle (46 kg) lors de l’événement mondial en Inde en 2006, la nouvelle a ramené de bons souvenirs.

« C’est une excellente nouvelle pour l’Inde et si je reste en forme, j’adorerais concourir dans la catégorie des 48 kg. Le développement me rappelle tant de bons souvenirs. Je n’oublierai jamais le moment où j’ai remporté une médaille d’or en 2006 », a déclaré le boxeur vétéran, qui jongle entre les catégories 48kg et 51kg maintenant.

Promu

Mary Kom est également observatrice nationale de la boxe. L’autre observateur national de la boxe et ancien médaillé d’or des Jeux du Commonwealth, Akhil Kumar, a estimé que les préparatifs pour les deux épreuves devraient commencer dès que possible.

« L’accent sera mis sur les boxeurs maintenant et la fédération, qui a fait un travail fabuleux pour amener les championnats en Inde, devrait maintenant se concentrer sur la formation scientifique des boxeurs. Ils devraient être nourris et préparés de la manière la plus professionnelle possible », at-il opiné.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest