Tiger Woods termine dixième, David Love gagne à Wyndham

Tiger Woods n'a pas pu mettre fin à sa victoire sur la sécheresse, mais Davis Love, 51 ans, a terminé la sienne dimanche avec une victoire en un coup dans le championnat de Wyndham qui a fait de lui le troisième plus ancien vainqueur de l'histoire de l'US PGA Tour.

Tous les regards étaient rivés sur Woods au Sedgefield Country Club, où le quatorze fois champion majeur était en lice dimanche pour une première victoire au US PGA Tour depuis 2013.

L'ancien numéro un mondial, après une coupure manquée au championnat PGA qui marquait sa troisième sortie anticipée consécutive d'une équipe majeure, avait besoin de la victoire pour faire les éliminatoires de la FedEx Cup de l'US PGA Tour.

Les chances de Woods se sont effectivement terminées avec un triple bogey sept au 11e trou par-quatre. Cela a été suivi par un bogey au 12e, et même une finition orageuse qui comprenait quatre birdies dans ses six derniers trous n'était pas suffisante.

Woods a clôturé avec un pair égal à 70 pour 13-moins 267, sa cravate pour le 10e son meilleur résultat d'une campagne 2015 décevante.

Alors que la saison de Woods aux États-Unis est terminée, Love se dirige vers les séries éliminatoires après avoir remporté sa première victoire au US PGA Tour depuis 2008.

"Incroyable" était le verdict de Love sur la victoire, obtenu avec une ronde finale de six sous le pair de 64 qui comprenait des aigles aux deux par-cinq de Sedgefield.

Son total de 17 sous les 263 lui a valu une victoire en un coup sur Jason Gore, le leader du jour au lendemain qui a breveté un sous les 69.

Le Sud-Africain Charl Schwartzel a obtenu un 66 pour 265 où il a été rejoint par l'Anglais Paul Casey (67) et l'Américain Scott Brown (68).

Le troisième titre de Greensboro de Love – après des victoires en 1992 et 2006 au Forest Oaks Country Club – a finalement été sécurisé une fois que Gore a raté sa tentative de birdie de 50 pieds au dernier trou.

La 21e victoire de Love en carrière l'a vu se hisser parmi les 125 premiers du classement de la FedEx Cup, obtenant sa place lors de l'événement d'ouverture de la série, Barclays la semaine prochaine.

À 51 ans, quatre mois et 10 jours, Love ne suit que Sam Snead et Art Wall comme les plus anciens gagnants de la tournée américaine.

Snead avait 52 ans lorsqu'il a remporté le dernier de ses huit titres à Greensboro en 1965, tandis que Wall avait 51 ans et sept mois lorsqu'il a gagné à Milwaukee en 1975.

Love a commencé la journée à quatre coups de feu de la tête et a terminé sa ronde avec quatre birdies et deux bogeys en plus de ses deux aigles.

Woods a commencé la journée deux à la dérive, mais n'a pas pu faire avancer les choses en perçant les six premiers trous.

Il a lâché un tir au septième de normale trois, où son coup de départ a pénétré dans la foule.

Après un birdie au neuvième, Woods a effectué le virage trois sur l'avance détenue par Gore et Woods, le partenaire de jeu de Brown, qui avait atteint le troisième tiers.

Les choses ont empiré pour Woods au 11e, où son approche l'a laissé hors du green et sa tentative de tangage a roulé à travers le vert et dans le rough opposé.

Il a fini par trois coups roulés pour triple bogey.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest