Thomas Pieters en forme en Europe avec la Ryder Cup

Le capitaine de la Ryder Cup en Europe, Darren Clarke, a annoncé mardi que l'Anglais Lee Westwood, l'Allemand Martin Kaymer et le Belge Thomas Pieters seraient ses trois wildcards.

Les recrues occupant cinq des neuf places de qualifications automatiques, on s’attendait à ce que Clarke se tourne vers les vétérans de la Ryder Cup, Westwood et Kaymer.

Pieters, âgé de 34 ans, a été choisi devant l’Ecossais Russell Knox, après avoir étayé son dossier avec une superbe première ronde de 62 face à Clarke lors du tournoi Made in Denmark de la semaine dernière.

"Cela a appartenu à Thomas Pieters et Russell Knox, et l'appel téléphonique à Russell a été l'un des plus difficiles que j'ai jamais eu à faire", a déclaré Clarke lors d'une conférence de presse à Wentworth.

"Mais vu sa forme, il m'a été impossible de laisser Thomas dehors."

Westwood, âgé de 43 ans, participera pour la 10e fois consécutive à la Ryder Cup. Il a terminé 13e sur la liste des points du monde, une place au-dessus de Kaymer.

Westwood n'a pas remporté de tournoi depuis avril 2015, mais il s'est classé deuxième derrière son compatriote Danny Willett – l'un des choix automatiques de Clarke – aux Masters de cette année.

Il a également enregistré quatre autres top-15.

Kaymer, 31 ans, n'a pas remporté de trophée depuis qu'il a remporté son deuxième titre majeur à l'US Open 2014, mais il a terminé six fois parmi les 10 premiers lors de ses 12 dernières épreuves.

Il a participé aux trois dernières victoires de la Ryder Cup en Europe et a coulé le putt qui a complété le retour en force de l'équipe européenne pour vaincre les États-Unis lors du miracle de Medinah de 2012.

"Réduire ces trois wildcards a été un processus très difficile, mais j'ai dit que j'allais me tourner vers l'expérience et avec Lee Westwood et Martin Kaymer, j'avais deux anciens numéros un mondial", a ajouté Clarke.

"Le dernier était très difficile. Graeme McDowell et Luke Donald se sont disputés leur expérience pour s’associer à cette expérience, mais ils admettraient qu’ils n’étaient pas au top de leur forme.

"La semaine dernière, j'ai joué avec Thomas Pieters (au Danemark) et Thomas savait pourquoi je jouais avec lui. Il a été incroyable. Il a tiré 62 et, en plus, il a remporté le tournoi."

Apparaissant via un lien vidéo, Pieters a déclaré: "C’est un peu fou, en particulier de clore le tournoi comme je l’ai fait dimanche. Je suis impatient de décoller et de donner 110%.

La victoire de Pieters au Danemark faisait suite à une quatrième place aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro et à une deuxième place au Masters tchèque.

L’Europe recherchera une quatrième victoire consécutive de la Ryder Cup sur les États-Unis lorsque les équipes s'affronteront à Hazeltine dans le Minnesota du 30 septembre au 2 octobre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest