Tennys Sandgren claque les préparatifs de l’Open d’Australie « Joke »


Le double quart de finaliste de l’Open d’Australie, Tennys Sandgren, a critiqué les préparatifs de « blague » pour un tournoi qui a vu une foule de grands noms forcés de se bloquer très tôt. L’Américain s’est effondré en trois sets contre Alex de Minaur au premier tour et a déclaré que c’était injuste pour les joueurs forcés de rester dans leur chambre d’hôtel pendant 14 jours après les cas de Covid-19 sur leurs vols charters vers l’Australie. D’autres ont été autorisés à s’entraîner pendant cinq heures.

« Je ne sais pas si tout le tournoi est une blague. Le tournoi de mon point de vue pourrait l’être », a-t-il déclaré.

« Je n’ai jamais marché sur un court en Grand Chelem en sachant que je ne pourrais probablement pas gagner. Je ne suis pas physiquement assez en forme pour jouer avec mon adversaire.

«Et c’est un peu hors de mon contrôle, et il y a 75 autres joueurs masculins et féminins qui sont dans le même bateau. C’est un nombre considérable de personnes et de très bons joueurs.

« Je ne sais pas, je ne dirais pas que tout le tournoi est une blague, mais pour certains joueurs, ce n’est pas faisable. Ce n’est tout simplement pas faisable. »

Ses commentaires font suite à un Benoit Paire enflammé qui essaie également d’être contraint au lock-out, déclarant cette semaine aux médias français: «Je pense que c’est de la merde et ce qui s’est passé est honteux.

« Je suis très content de mon niveau … mais ce tournoi, je pense que c’est vraiment de la merde. »

Les autres champions du Grand Chelem éliminés tôt étaient Bianca Andreescu, Angelique Kerber et Victoria Azarenka.

Kerber a déclaré que le verrouillage l’avait «définitivement» affectée sur le terrain.

« Bien sûr, j’essayais vraiment de rester positive et de faire de mon mieux pendant cette situation de deux semaines », a-t-elle déclaré.

Promu

« Mais vous le ressentez, surtout si vous jouez un vrai match où ça compte et que vous jouez les premiers matchs d’un Grand Chelem, également contre un adversaire qui ne reste pas dans le verrouillage dur. »

Alors qu’ils se débattaient, 14 jours coincés dans sa chambre ne semblent pas avoir impacté la jeune Américaine Ann Li, qui a atteint le troisième tour mercredi avec une défaite en trois sets de la Française Alize Cornet.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest