Swiss Open: Sai Praneeth perd contre la Chinoise Shi Yuqi en finale

Malgré une performance courageuse, Sai Praneeth a failli remporter une victoire historique en finale de l'Open suisse, s'inclinant face au n ° 2 mondial Shi Yuqi 21-19, 18-21, 12-21. Son adversaire, le Chinois Shi Yuqi, champion du All England Open en 2019, semblait parfois mal préparé au niveau de compétition que Praneeth avait amené sur le terrain dimanche. Avant cela, il n'y avait eu qu'une seule réunion, que Yuqi avait gagnée plus confortablement. Praneeth, actuellement classé 22e dans le monde, avait battu le n ° 5 mondial et le champion olympique Chen Long en demi-finale samedi 21-18, 21-13.

La confiance des frappes croisées de Praneeth et la facilité avec laquelle il retournait, les frappes de la navette chinoise ont assommé la foule de Bâle et auraient peut-être pu faire oublier le n ° 2 mondial à ses débuts. Praneeth a mené Yuqi 11 à 9 à l’intervalle lors du premier match, tirant l’élan avec quatre points consécutifs après l’intervalle. Yuqi a récupéré une série de points pour mener le jeu à une nerveuse arrivée, mais Praneeth a réussi à remporter les deux derniers points du match pour l'emporter 21-19.

Il y avait un peu de controverse dans le deuxième match. Un smash de Praneeth a été appelé alors qu'il avait atterri devant le tribunal. Yuqi ne pensait même pas que le point nécessiterait un défi, mais il était trop tard pour le dire quand il réalisa finalement que le point était contre lui. Malgré toute la confusion du second match, Praneeth a gardé une avance mince, son adversaire plus vantard cherchant à manquer d'idées. Cependant, le vent a tourné à la fin, alors que Yuqi a pris une avance de 18-17 et l'a finalement fermée 21-18.

Praneeth commençait à avoir l'air fatigué au début du troisième match, car l'élan semblait avoir pris un tournant décisif en faveur du navetteur chinois. Il réussit à rester proche du score de Yuqi avant l'intervalle, mais ne put trouver aucune défense après celle-ci et la perdit finalement 12-21.

Parupalli Kashyap, Ajay Jayaram, Sameer Verma et Shubankar Dey étaient les autres Indiens qui étaient dans la mêlée mais qui s'étaient écrasés plus tôt à la Swiss Open.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest