SSP Chawrasia monte à égalité – 10ème au Shenzhen International

SSP Chawrasia a produit un solide total de moins de 68 ans pour regagner sa 10e place à égalité à mi-parcours de la compétition internationale de 2,8 millions de dollars de Shenzhen, où le jeu a été suspendu jusqu'au lendemain pour pouvoir terminer la deuxième manche. (Lire plus d'histoires de golf ici)

Chawrasia a connu les hauts et les bas le premier jour alors qu'il se trouvait à égalité en troisième place, après être tombé à égalité au 50e rang sur une affaire de deux trous, où il a bogué et épinglé un autre. Cependant, il était en grande forme au cours des 12 derniers trous.

À partir du 10, Chawrasia a débuté avec une série de cinq pars, puis a échoué le 15, qu’il a doublé jeudi. Mais après cela, il n'a commis aucune erreur et a réalisé cinq oiselets. Il a réussi un birdie aux 16e et 18e places et a ensuite ajouté trois autres oiselets aux premier, quatrième et huitième trous.

Pendant ce temps, le Coréen Soomin Lee a pris d'assaut une avance de trois coups lors de la deuxième journée du Shenzhen International, interrompue par les intempéries.

Lee a commencé le dixième avec cinq oiselets dans le dernier neuf du parcours et deux autres au premier et neuvième au deuxième passage.

La carte à tirer du tournoi, Bubba Watson, n’a réussi à jouer qu’un trou avant que le jeu ne soit suspendu, mais il a réussi un birdie pour gagner 11 places et une 23e place sur deux-moins. Le double champion des Masters sera de retour plus tôt demain pour compléter les 17 trous restants de son deuxième tour.

Chawrasia était content de sa ronde. "Il y a eu deux interruptions, mais j'ai réussi à rester concentré et à jouer. Le départ a été très calme avec cinq pars puis le jeu a été suspendu en raison des conditions météorologiques. A la reprise, j'ai bogeyé et encore une fois réussi trois autres birdies au deuxième quart," il a dit.

"Parfois, la météo peut vous donner un bon résultat lorsque vous revenez après une série d'occasions manquées ou parfois vous pouvez perdre de la vitesse, mais vous devez vous concentrer et rester concentré", a-t-il ajouté.

Chawrasia a trois titres du circuit européen, le dernier en date le mois dernier à l’Open Indian Hero. Ses trois titres et un quatrième sur le circuit asiatique sont à la maison en Inde et il cherche sa première victoire en dehors de l’Inde.

Bien que satisfait de sa position, il a ajouté: "Le leader a neuf coups d'avance, mais il reste deux tours. Il me faudrait un troisième tour solide pour gagner du terrain et voir comment ça se passe en finale."

Leader Lee, qui a déjà terminé deuxième au Maybank Championship Malaysia cette année, a mené le peloton aux côtés d’Alexander Levy pour le second tour.

Mais le Coréen de 22 ans a pleinement profité de son heure de départ. En dépit de deux interruptions, il a creusé un écart important au sommet en passant à 13 sous la normale, grâce à un parfait sept en dessous de 65 ans.

Joost Luiten, quatre fois vainqueur du circuit européen, est toutefois à la chasse au ballon, après que le Néerlandais ait signé pour un match de moins de 66 ans, qui comprenait un aigle au onzième trou, son deuxième, où il a percé avec un sable.

Après le premier jour de la première manche, les orages ont encore bouleversé la deuxième journée au Genzon Golf Club. Le jeu a été suspendu deux fois et pendant près de six heures au total, mais il était temps de finir la première ronde avant la deuxième halte en jeu.

Les stars montantes Paul Dunne de l’Irlande et Brandon Stone de l’Afrique du Sud ont été trois coups plus loin à sept sous la normale après respectivement trois à moins de 69 ans et deux à moins de 70 ans.

Levy a pris un départ solide en fin de match alors qu'il cherchait à combler l'écart avec son co-leader du premier tour, parvenant à boucler ses trois premiers trous avant d'être appelé, tandis que l'Anglais Lee Slattery gagnait du terrain grâce à quatre oiselets lors de ses cinq premiers trous pour rejoindre son homologue français sur six sous.

"Aujourd’hui, j’étais très enthousiaste au sujet de ma ronde parce que j’avais réalisé beaucoup de putts et ses bons lancers droits, donc tout était parfait. Il me reste deux jours pour essayer de rester libre.

"Je pense que ce parcours est bon pour moi car il y a des verts tendres et des terrains difficiles. J'aime ça quand il y a des terrains trop durs, donc c'est bon pour moi."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest