SSP Chawrasia et Rahil Gangjee seront les fer de lance du défi indien à la Queen's Cup

Le SSP Chawrasia et Rahil Gangjee mèneront un fort défi indien au golf de la Queen's Cup débutant mercredi au Santiburi Samui Country Club. Alors que Chowrasia tente de passer à la vitesse supérieure en vue de l'été européen, où il se dirige après les Jeux olympiques, Gangjee cherche toujours son deuxième titre sur le circuit asiatique, 12 ans après son premier.

Chiragh Kumar, vainqueur une fois du Tour asiatique, Himmat Rai, vainqueur du Tour Asiatique et double vainqueur du Tour de Développement Asiatique S Chikkarangappa, Shubhankar Sharma, Khalin Joshi et Amardip Malik. Abhijit Chadha et Shankar Das font partie des réserves qui pourraient faire le champ principal en cas de retrait.

Gangjee, qui a connu trois top-10 et deux top-20 cette saison, prévoit une bonne semaine à Samui, sur le parcours de golf et en dehors.

"Peu importe le montant de la bourse que nous jouons ici. Tout le monde aime venir à Samui. Cet endroit est incroyable. Vous devez être sur votre jeu pour jouer sur ce parcours. J'ai eu quelques top-10 ici, mais je me sens bien ", a déclaré Gangjee, qui occupe actuellement la 14e place de l'Ordre du Mérite. Cette année, je me sens bien."

Il a attribué son bon début d'année 2016 à un travail effectué avec un psychologue du sport, où l'accent a été mis sur son attitude après le tir.

"Nous avons fait certaines choses qui m'ont aidé. Des choses comme la façon dont je gère ma réaction après un coup de feu, ça m'a aidé à rester calme sur le parcours de golf", a-t-il déclaré. "Cela fait maintenant un an que je travaille avec le psychologue (Jay Lee Nair). Il y a beaucoup de trucs neurolinguistiques, beaucoup d'hypnose que j'ai déjà fait auparavant. Nous entrons dans un état de profonde relaxation et (elle commence) à se nourrir de manière positive. Vous êtes toujours en contrôle, mais votre esprit accepte les instructions plus facilement. "

"Je travaille avec Jay Lee Nair, qui est basé à Singapour. Il me fallait un système mis en place. Je pose des questions et on y répond. Je lui parle régulièrement au téléphone et rarement en face à face. "

Chawrasia a déclaré: "J'ai bien joué et j'aime venir à Samui, c'est un endroit charmant et cette semaine était gratuite, alors j'ai décidé de jouer ici. J'aime aussi le parcours ici."

Il a ajouté: "Après cela, il y a beaucoup d'événements en Europe et je suis également impatient de participer aux Jeux olympiques de Rio." L'ancien numéro 1 du Tour asiatique Asian Liang Wen-chong, de Chine, tentera de remporter ses débuts à la Coupe de la Reine pour raviver ses espoirs de qualification pour les Jeux olympiques.

La star chinoise a été écartée de la course à Rio de Janeiro après la victoire de son compatriote Wu Ashun en Autriche ce week-end, mais il a promis de continuer à se battre à partir de l'arrêt du circuit asiatique de cette semaine.

Parmi les autres grandes stars du peloton, on peut citer le détenteur du titre thaïlandais Prayad Marksaeng, la star australienne frappante Scott Hend, la star montante coréenne Jeunghun Wang et le bangladais Siddikur Rahman.

Alors que Wu se classait au 127e rang du dernier classement mondial officiel du golf et que Li Hao-tong avait sept échelons en dessous, Liang, classé au 195e rang, compte quatre tournois de plus à dépasser l'un ou l'autre des golfeurs pour se qualifier pour l'équipe de Chine à Rio.

Siddikur est heureux de retourner sur son terrain de chasse heureux. En six apparitions précédentes à la Queen's Cup, il a terminé trois fois parmi les trois premiers et n'a pas terminé en dessous de la 16e place.

Le joueur de 31 ans tient également à surmonter la déception d'avoir perdu face à Wang au Open de l'AfrAsia Bank à Maurice, le mois dernier, où il a mené par trois lancers avec trois trous restants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest