Shiv Kapur se rapproche de la tête du championnat Panasonic Open

Shiv Kapur a tiré sur un joueur de moins de 67 ans dans des conditions venteuses pour s'asseoir derrière le leader à mi-parcours du championnat Panasonic Open Golf Championship d'une valeur de USD 1,2 million vendredi.

Kapur avec des rondes de 68 et 67 est sept-moins de 135 et mentent deuxième. Il était l'un des Kodai Ichihara du Japon. Ichichara est également en quête d'une victoire en carrière et mène à la huitième place sous la normale 134 au Chiba Country Club, parcours d'Umesato.

Deux autres Indiens, Rahil Gangjee (69-73), à égalité au 39ème rang, suivis de la veille à la 13ème nuit, et Jeev Milkha Singh (74-70), passés de la 88ème à la 61ème place à la ligne de démarcation, ont égalisé à 61. Chiragh Kumar (74-72), Gaganjeet Bhullar (73-73), Jyoti Randhawa (72-74) et Himmat Rai (75-74) ont été éliminés.

Quatre fois vainqueur au Japon, Jeev a été aidé par un oiseau en retard le 14 et cela lui a donné une chance de rattraper le premier tour 74, lorsqu'il a eu un double boguey les 10 et 14. Il était toujours en panne, mais il a bien résisté et est resté pendant le week-end.

Kapur, 34 ans, a déclaré que le retour de son ami Neeraj sur le sac était utile.

"Il m'a aidé à préparer et à bien faire pour cette semaine et ça a montré. Les quilles étaient robustes et les vents violents, il fallait donc être discipliné. J'ai bien conduit et bien roulé. J'espère pouvoir continuer à le faire les deux prochains jours."

Kapur, qui a eu six oiselets contre deux bogeys, a ri et a déclaré: "Tout le mérite revient à l'épouse Maya. Je ne peux pas le nier. Depuis que je suis fiancée, je joue bien."

Kapur, qui vise son premier titre sur le circuit asiatique depuis sa victoire au Masters of Asia 2005, a ajouté: "C’était plutôt bien avec la façon dont le vent soufflait. Il était difficile de déterminer l’origine du vent, mais j’espère que les conditions resteront stables Pendant la fin de semaine.

"Je joue en Europe depuis 10 ans et j'ai l'expérience nécessaire pour affronter le vent. Je n'ai pas fini aussi bien que je le voudrais. Si vous m'avez donné un 67 au début de la Ce jour-là, j’aurais mordu ta main. C’est à la fois confiance en moi et conduite très bien du ballon. Le bogey que j’ai fait était du milieu du fairway. "

Ichihara, qui a joué sur le circuit asiatique de 2008 à 2013 avant de perdre sa carte, a tiré sept oiselets pour se rapprocher d'une première victoire.

Le Japonais Azuma Yano a pris une troisième place après un 69 alors que Hung Chien-yao, du Chinese Taipei, cherchant également une première victoire, a inscrit 67 pour se placer à la quatrième place sur 137, à trois coups du meneur.

Wu Ashun, de la Chine, membre de l’équipe Asie de la Coupe EurAsia plus tôt dans l’année, a tiré 71 après avoir lutté contre le froid dans ses neuf premiers matchs. Il traîne Ichihara de quatre coups.

La mi-course a été fixée à 144 sur deux avec un total de 78 joueurs pour le week-end.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest