Sergio Garcia remporte le tournoi Bryan Nelson PGA de Brooks Koepka

La star espagnole Sergio Garcia a remporté sa première victoire sur le circuit de la PGA depuis 2012 dimanche, après s'être énervée en séries pour remporter le titre Byron Nelson au Texas.

Le numéro 15 mondial a devancé Brooks Koepka lors du premier trou des séries éliminatoires au TPC Four Seasons d'Irving pour remporter la neuvième victoire de sa carrière dans la US PGA.

La neuvième victoire de l'athlète de 36 ans l'a amené à égaliser avec la grande dernière Seve Ballesteros pour le plus grand nombre de victoires sur le circuit de la PGA par un joueur espagnol.

"C’est génial d’être là-haut avec Seve, cela signifie tellement", a déclaré Garcia, qui a déclaré que son parcours courageux avait été dans l’esprit de son compatriote vénéré, décédé en 2011.

"Je l'ai gagné un peu à la veille aujourd'hui", sourit Garcia. "Je me battais. Je jouais fort, je jouais très bien, j'ai fait de bons putts."

Cette victoire place fermement Garcia dans l’équipe européenne pour la Ryder Cup de cette année.

"J'ai bien joué cette semaine, je sais que je peux mieux jouer", a déclaré Garcia. "Cela va me permettre de bien me ranger dans la ligue de points de la Ryder Cup, et cela compte beaucoup pour moi."

Koepka a été victime d'une chute tardive à l'arrière du groupe de neuf qui l'a vu céder une avance de trois tirs pour se qualifier pour les séries éliminatoires avec Garcia, où son jeu s'est rapidement révélé.

"Je ne savais vraiment pas où allait le ballon", a déclaré Koepka. "Vous devez retirer quelques points positifs, mais c'est décevant."

Malheur de l'eau

Garcia avait été mis à la place du premier trou supplémentaire, la 18ème place, normale quatre de 429 verges, lorsque Koepka a lancé son coup de départ dans l'obstacle d'eau, forçant une chute.

La situation s'est aggravée pour Koepka lorsque son troisième coup a atterri loin du green. Garcia atteignant confortablement le green en deux, cela signifiait que Koepka n'avait plus besoin de se retirer du fairway pour sauver la normale.

Cette tâche miraculeuse le dépassait et Garcia était sur le point de revendiquer une victoire pour renforcer sa confiance en lui.

Garcia et Koepka se sont qualifiés pour les séries éliminatoires après une finale nerveuse au cours de laquelle les deux hommes ont perdu leurs balles à l'arrière.

Garcia a obtenu un doublé de 68 pour terminer sur un total de 15, sur un total de moins de 265. Koepka a rejoint l'Espagnol à 15 sous, après un doublé de 71.

Le tour de Garcia comprenait six oiselets et quatre bogeys tandis que Koepka cardait trois bogeys et deux oiseaux.

La période critique a marqué le début des neuf dernières années, lorsque Koepka a soudainement vu une avance de trois coups s'évaporer, tandis que Garcia s'emparait d'une part du plomb.

Koepka avait l’air de rouler quand Garcia trouva l’eau le 14 et bogeya.

Pourtant, avec la victoire faisant signe, le calme de Koepka l'abandonna.

Le premier vacillement a eu lieu au 14e rang de 406 verges, lorsque son deuxième tir a raté et atterri bien au-dessus du green.

Il est monté sur le green en trois mais a dû se contenter d'un bogey.

Un autre boguey le 15 – qui a coïncidé avec un oiseau Garcia le 16 – a quitté le niveau des deux premiers. Les deux joueurs ont corrigé les trous restants pour organiser les éliminatoires.

Ailleurs, dimanche, le numéro deux mondial, Jordan Spieth, s'est poursuivi avec une ronde finale à quatre sur 74, ce qui l'a laissé loin de cinq.

Spieth, qui voulait retrouver sa forme après la débâcle de son Masters le mois dernier et une coupe manquée lors du championnat des joueurs le week-end dernier, a eu du mal à rentrer à la maison avec six bogueys et deux oiselets dans ses 18 derniers trous après avoir débuté la journée à la deuxième place, deux coups de la tête. .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest