Serena Williams grésille avec 6-1, victoire de 6-4 contre Tsvetana Pironkova à la Yarra Valley Classic


Serena Williams a poursuivi ses impressionnants préparatifs à l’Open d’Australie avec une raclée en trois sets contre Tsvetana Pironkova mercredi alors même que la première Ashleigh Barty luttait. Williams, 39 ans, était en forme belligérante à la Yarra Valley Classic et a vaincu le Bulgare avec une victoire 6-1, 6-4 en 74 minutes. « Jusqu’ici, tout va bien. C’est spécial de jouer ici avec ce qui se passe dans le monde », a déclaré Williams, qui n’a perdu que quatre matchs contre Daria Gavrilova lors de son match d’ouverture lundi. Williams, qui visait un record du 24e titre du Grand Chelem à l’Open d’Australie, a battu Pironkova en premier et a gardé le pied sur l’accélérateur avec 25 vainqueurs et six as.

L’Américaine affrontera la sixième mondiale Karolina Pliskova ou sa compatriote Danielle Collins en quarts de finale.

Barty, cependant, a été poussé au bord du gouffre, mais a évité une sortie anticipée à Melbourne Park.

La numéro un mondiale Barty a également eu peur lors de son match contre Marie Bouzkova de la République tchèque, mais s’est remise d’un bégaiement au deuxième set pour gagner 6-0, 4-6, 6-3.

« En milieu de match, j’ai manqué d’exécution … mais heureux de l’avoir à mes conditions à la fin », a déclaré Barty après un revirement rapide, après avoir battu Ana Bogdan en deux sets mardi soir.

Barty, dans l’espoir de briser la sécheresse du titre en simple de son pays de 43 ans à l’Open d’Australie, affrontera Shelby Rogers, des États-Unis.

La championne en titre de l’Open d’Australie, Sofia Kenin, a également été fortement poussée par l’Américaine Jessica Pegula, abandonnant le premier set et se retrouvant 4-1 vers le bas dans le deuxième avant de s’imposer 5-7, 7-5, 6-2.

« J’étais heureux de la façon dont j’ai pu changer les choses dans le deuxième set … J’ai trouvé mon rythme », a déclaré Kenin, qui jouera ensuite contre Garbine Muguruza lors d’un match revanche de la finale de l’Open d’Australie l’an dernier.

La numéro cinq mondiale Elina Svitolina a également dû venir de l’arrière pour battre la championne de Roland-Garros 2017 Jelena Ostapenko 6-7 (7/4), 6-3, 6-2.

Elle affrontera ensuite la Belge Elise Mertens, 20e, qui a éliminé Caroline Garcia de France 7-6 (7/1), 6-3.

Promu

Mais le numéro deux mondial Halep, comme Williams, a résisté à la tendance et a battu Laura Siegemund en deux sets pour organiser un quart de finale du Trophée Gippsland contre la Russe Ekaterina Alexandrova, qui a bouleversé la championne de Roland-Garros Iga Swiatek 6-4, 6-2.

« Je suis vraiment content des deux matches, donc c’est bon d’être de retour », a déclaré Halep.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest