Serena Williams dit que le 24e Grand Chelem insaisissable pèse définitivement sur son esprit


Serena Williams a admis samedi que sa longue poursuite pour un record du 24e trophée du Grand Chelem pesait dans son esprit avant l’Open d’Australie de la semaine prochaine. La femme de 39 ans n’a pas ajouté à sa collection scintillante depuis qu’elle a battu sa sœur Venus lors de la finale de l’Open d’Australie en 2017 alors qu’elle était enceinte de sa fille Olympia.

Williams, poursuivant le record de tous les temps de Margaret Court, a depuis perdu quatre finales du Grand Chelem, mais a insisté sur le fait qu’elle était maintenant habituée à la pression.

« C’est définitivement sur mes épaules et dans ma tête », a déclaré le septuple champion d’Australie. « Je pense que c’est bon d’être dans mon esprit … J’y suis habitué maintenant. »

L’Américain a été dans une forme agressive à Melbourne, ne perdant qu’un set en trois matches dans la Yarra Valley Classic avant de se retirer d’une demi-finale avec la numéro un mondiale Ashleigh Barty en raison d’une blessure à l’épaule.

Elle a déclaré que la décision de se retirer était une mesure de précaution et qu’elle était « super confiante » que le problème ne la dérangerait pas trop.

« Je pense qu’à mon âge, à ma carrière, j’essaie vraiment de continuer à me sentir physiquement et de ne pas me mettre dans une mauvaise position en général pour ma santé », a-t-elle ajouté.

Williams a semblé forte physiquement à Melbourne et, contrairement à certains de ses pairs, imperturbable par la quarantaine hôtelière obligatoire de 14 jours imposée aux joueurs voyageant en Australie.

«Je n’avais pas vraiment de points négatifs», dit-elle. «J’ai réalisé que ma vie était une grande quarantaine parce que je ne sors pas vraiment beaucoup de chez moi.

«Ce n’était pas très différent de ce que je fais normalement», a-t-elle ajouté. « C’était juste forcé de faire ça, n’ayant pas d’autre choix. Je pense que c’était la meilleure chose à faire pour tous les joueurs. »

Williams est dans le même quart de l’Open d’Australie que la numéro deux mondiale Simona Halep et la triple vainqueur du Grand Chelem Naomi Osaka, mais se concentrait sur son premier match contre l’Allemande Laura Siegemund.

Promu

« Elle a eu beaucoup de belles victoires sur les meilleurs joueurs », a-t-elle déclaré à propos du numéro 51 mondial. « Elle a un jeu différent. Elle mélange beaucoup le rythme.

« Ce sera un très bon match pour moi d’y arriver tôt et de jouer de mon mieux. »

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest