Sebastian Vettel échappe aux sanctions du grand prix du Mexique

Le président de la FIA, Jean Todt, a décidé "exceptionnellement" de ne pas accuser Vettel après s'être excusé auprès du directeur de la course, Charlie Whiting, et avoir écrit des lettres contrites à Todt et à Whiting, selon un communiqué.

Le quadruple champion du monde allemand, furieux du pilotage de Max Verstappen (Red Bull), a plusieurs fois juré contre Whiting lors des dernières courses de la course de dimanche.

La tirade a été capturée à la radio de l'équipe et diffusée dans le monde entier à la télévision en direct.

Todt a commandé un rapport spécial sur l'incident dans ce que la déclaration de la FIA appelait un "langage grossier" destiné à Whiting et à Verstappen.

Mais il a ajouté: "Immédiatement après cet incident, Sebastian Vettel a spontanément demandé à Charlie Whiting d'exprimer ses regrets pour son comportement en personne.

"Il a ensuite, de sa propre initiative, envoyé une lettre à chacun des présidents de la FIA, Jean Todt et Charlie Whiting, dans laquelle il s’excusait à l’avance pour ses actes.

"Il a également indiqué qu'il contacterait également Max Verstappen et a promis qu'un tel incident ne se reproduirait plus.

"A la lumière de ces excuses sincères et de cet engagement résolu, le président de la FIA a décidé, à titre exceptionnel, de ne pas engager de procédure disciplinaire à l'encontre de M. Vettel en saisissant le tribunal international de la FIA."

Mais il a ajouté que "dans l'éventualité d'un incident similaire à celui survenu au Mexique", Vettel se présenterait devant le tribunal.

La FIA a déclaré qu'elle "condamnerait toujours l'utilisation d'un langage offensant" spécialement destinée aux officiels de la course et aux autres concurrents.

Il a été rappelé à Vettel que l'organe directeur "attend de tous les participants à ses championnats qu'ils soient respectueux et attentifs à l'exemple qu'ils donnent au public et à la jeune génération en particulier.

Après la course, le pilote a déclaré que son explosion de mots en F avait été une explosion à la fin d'une course difficile.

L’ancien champion était déjà pénalisé de 10 secondes pour avoir bloqué Daniel Ricciardo de Red Bull, le faisant passer de la troisième à la cinquième place au classement final de la course.

Vettel avait été promu troisième provisoirement, en remplacement de Verstappen, immédiatement après que l’adolescente néerlandaise eut été condamnée à une peine de cinq secondes.

Vettel a été pénalisé pour avoir freiné au freinage alors qu'il défendait la quatrième place lors d'un tour face à Ricciardo dans l'avant-dernier tour de course de l'autodromo Hermanos Rodriguez.

La paire a heurté des roues et Vettel a conservé sa position.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest