Sakshi Malik déclare qu'il n'y a pas de raccourci vers le succès

La médaille de bronze remportée par Sakshi Malik aux Jeux de Rio l'a propulsée au rang de vedette. Non seulement elle est devenue la première femme lutteuse indienne à remporter une médaille olympique, mais elle a hâte de compléter le score lors des prochains Jeux. "Je veux devenir la première femme lutteur à remporter deux fois la médaille olympique", a déclaré Sakshi lors d'un événement promotionnel lors de la Journée internationale de la lutte. "Pour moi, la lutte est comme une" puja "(offrir des prières). Je suis ce que je suis aujourd'hui à cause de ce sport, qui m'a appris qu'il n'y a pas de raccourci vers le succès", a-t-elle ajouté.

Le jeune homme de 24 ans, qui s’est marié le mois dernier, se prépare pour le Championnat du monde qui se tiendra à Paris en août. "La formation est en cours. Je vais essayer de m'améliorer car vous n'arrêtez jamais d'apprendre."

Elle a également mentionné que rien n'avait changé en matière de lutte, après les noces. "Cela dépend de votre état d'esprit. De nombreux lutteurs étrangers sont mariés, ont des enfants et remportent encore des médailles", a-t-elle déclaré.

En dépit du sex-ratio asymétrique d'Haryana, Sakshi estime que "l'état d'esprit envers les filles a beaucoup changé".

"Les choses ont changé pour le mieux depuis que j'ai commencé à lutter. Maintenant, les filles encouragent leurs filles. Beaucoup de parents me demandent qu'ils souhaitent que leurs filles se lancent dans la lutte. Il y a donc un vaste changement. Cependant, Dans de nombreux cas, beaucoup de filles m’approchent de moi pour me demander de parler à leurs parents. Je leur dis qu’une fille peut tout aussi bien réaliser ce qu’un garçon peut dans tout sport. Je l’ai prouvé et beaucoup de filles l’ont fait », a-t-elle déclaré.

(Avec des entrées PTI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest