Sakshi Malik a publié un justificatif d'avis d'indiscipline

Tous les autres ont été expulsés du camp national jusqu'à nouvel ordre du WFI et n'ont pas le droit de participer aux essais du championnat du monde de lundi dans quatre catégories non olympiques.

Selon le secrétaire adjoint du WFI, Vinod Tomar, une fois que les équipes indiennes se sont rendues en Biélorussie et en Estonie pour des tournois préparatoires, les lutteurs restants ont quitté le camp sans demander la permission.

"Nous avons demandé à Sakshi, Seema et Kiran de répondre aux avis de cause. Ils peuvent répondre d'ici mercredi. D'autres, nous n'avons même pas pris la peine de demander. Ils ont simplement été expulsés pour indiscipline. Nous verrons plus tard si nous devons appeler les ramener au camp ", a déclaré Tomar à PTI.

"Le camp est toujours occupé avec les lutteurs restants, y compris les juniors. Maintenant qu'ils ont été expulsés, ils présentent toutes sortes d'excuses. Quelqu'un dit que ma mère était malade et que quelqu'un disait l'avoir informée C'est inacceptable ", a ajouté Tomar.

Interrogé sur le fait que WFI empêchera Sakshi, Seema et Kiran de participer aux Mondiaux, Tomar a répondu: "Je ne peux pas en parler pour le moment. La fédération décidera bientôt."

Des sources du WFI ont déclaré que les trois lutteurs seraient avertis.

Le président de la WFI, Brij Bhushan, Sharan Singh, a déclaré qu'ils ne voulaient que des lutteurs sérieux au camp.

"Nous leur avons dit que seuls ceux qui sont sérieux au sujet de l'entraînement reviendront au camp. S'ils ont des problèmes chez eux, ils peuvent rester à la maison. Nous les remplacerons. Nous ne pouvons pas nous permettre de souffrir le camp à cause de quelques lutteurs. Nous pouvons avoir plus de juniors ", a déclaré Singh à PTI.

Interrogé sur des allégations selon lesquelles le WFI aurait tenté de manipuler les essais en envoyant des inscriptions pour le Championnat du monde à United World Wrestling (UWW) sans tenir de procès, Tomar a défendu la décision.

La date limite pour l'envoi des inscriptions était le 15 août, alors que les essais menés par WFI pour les femmes des catégories non olympiques le 19 août à Lucknow et que les essais des hommes sont programmés pour demain à New Delhi.

"Nous avons dû envoyer une équipe en Biélorussie pour le tournoi et en Estonie pour les Championnats du monde. Quelques lutteurs juniors voulaient aussi participer aux essais. Nous avons donc retardé les essais pour qu'ils puissent concourir à leur retour.

"Viky, qui a remporté la médaille de bronze en 92 kg aux Mondiaux, il doit aussi concourir. Nous l'avons retardé pour que nous puissions avoir des essais de qualité. Je conviens que les essais pour les femmes étaient très faibles en raison de mesures disciplinaires. Nous pouvons toujours remplacer Nous pouvons donner des certificats médicaux pour les remplacements ", a déclaré Tomar.

Les épreuves de lutte libre masculin dans quatre catégories non olympiques et les 74 kg auxquels participera le double médaillé olympique Sushil Kumar, auront lieu demain.

Noms des lutteurs expulsés du camp national:

50 kg: Indu Chaudhary, Preeti, Sheetal Tomar

53 kg: Seema, Keemti, Raman Yadav

55 kg: Pinky

57 kg: Pinki Rani

59kg: Manju, Ankita, Rani Rana

62 kg: Sakshi Malik, Rachna, Pooja

65 kg: Anita, Gargi Yadav, Ritu Malik

68 kg: Rajni, Naina, Kavita

76 kg: Kiran, Jyoti, Sudesh, Pooja, Rani.

(Avec des entrées PTI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest