Rory McIlroy & Co se prépare pour Troon Test au British Open


Troon:

Des défis périlleux et inconnus vous attendent alors que le British Open revient au Royal Troon cette semaine et que Rory McIlroy revient à la recherche du Claret Jug.

McIlroy, qui mène une foule des plus grands noms du sport à se retirer dans des circonstances controversées des Jeux olympiques de Rio le mois prochain, tente de remporter son cinquième majeur et son deuxième Open après sa victoire à Hoylake en 2014.

Il y a douze mois, McIlroy était absent du terrain à St Andrews après s'être blessé à la cheville alors qu'il jouait au football, mais il jouera jeudi matin dans le même groupe que Bubba Watson et le Japonais Hideki Matsuyama.

"Je suis ravi d'être de retour sur un terrain de golf auquel je n'ai jamais joué auparavant", a déclaré mardi l'Irlandais du Nord, numéro quatre mondial, aux journalistes. "Je n'ai pas vraiment d'expérience ici à Troon, donc c'était bien de pouvoir y jeter un coup d'œil la semaine dernière, puis j'ai joué 18 trous ce matin."

Troon est l'endroit où Tiger Woods a joué pour la première fois à l'Open en tant que professionnel en 1997. Le vainqueur majeur à 14 reprises n'est pas dans le peloton de cette année et l'accent est plutôt mis sur les «Big Four» actuels de McIlroy, Jordan Spieth, Jason Day et le récent vainqueur de l'US Open, Dustin Johnson.

Ils se sont tous retirés des Jeux de Rio au milieu des craintes très médiatisées concernant le virus Zika, Spieth se retirant à la dernière minute lundi. Le Texan de 22 ans sera soulagé de pouvoir se concentrer sur l'Open maintenant après avoir été frappé par un barrage de questions sur les Jeux olympiques mardi. Il vise le Claret Jug et un troisième titre majeur après avoir remporté le Masters et l'US Open l'année dernière.

"C'est un tournoi très, très spécial; tout le monde le sait." J'ai hâte d'avoir ce trophée en ma possession à un moment donné, et atteindre une troisième étape du Grand Chelem cette semaine serait un exploit fantastique et une vie. mon objectif », a déclaré Spieth, qui n'est pas au meilleur de sa forme mais qui a une histoire de son côté, ou du moins de son pays.

L'Open a été joué à Troon huit fois, les six derniers vainqueurs étant tous américains, le plus récemment Todd Hamilton en 2004. En 1997, le vainqueur était Justin Leonard, un Texan comme Spieth. "Je ne pense pas que cela ait un impact sur vous, mais je pense que c'est très cool de se promener dans les salles du club-house pour voir ça", a déclaré Spieth à propos de l'histoire de Troon.

Dustin Johnson est peut-être le favori et Day le numéro un mondial, mais tous les principaux joueurs du sport doivent se méfier des écueils potentiels. Troon abrite l'un des trous les plus emblématiques et les plus imprévisibles du golf, le huitième par trois de 123 verges connu sous le nom de timbre-poste. C'est là que l'amateur allemand Herman Tissies en a pris 15 en 1950 mais aussi où Gene Sarazen, 71 ans, a fait un trou en un en 1973.

"Je pense que j'ai pris un huit ou un neuf, donc ça ne s'est pas très bien passé", a déclaré McIlroy à propos de ses efforts à l'entraînement. "Si vous faites quatre trois là-bas cette semaine, vous allez probablement gagner un peu de terrain sur le terrain." Ensuite, il y a le 11, un par-quatre de 482 verges avec la ligne de chemin de fer Glasgow-Ayr immédiatement au-dessus d'un mur de pierre de quatre pieds de haut sur le côté droit. Jack Nicklaus en a pris 10 ici en 1962.

"Ils sont tous les deux incroyablement difficiles, oui", a reconnu l'Anglais Justin Rose à propos des deux trous. Comme il s'agit du premier Open à Troon depuis 2004, les jeunes stars du golf moderne ne connaissent pas le parcours mais un homme qui le sait trop bien est Colin Montgomerie. C'est l'Open, la ville natale du vétéran écossais, et son père de 86 ans deviendra président du club la semaine prochaine. Montgomerie a passé les qualifications et frappera jeudi le premier coup de départ du championnat à 6h35 heure locale (05h35 GMT) alors qu'il sort avec Luke Donald et l'Australien Marc Leishman.

Ce dernier était impliqué dans un match de barrage à trois à St Andrews l'an dernier qui avait été remporté par l'Américain Zach Johnson. Il s'est joué dans des conditions sombres le lundi après que le vent et la pluie ont retardé l'arrivée. L'espoir est d'un temps plus calme cette année, bien que vendredi devrait être particulièrement humide et que le vent venant du Firth of Clyde ne manquera pas de rendre la vie difficile.

"Si vous avez du vent, comme dans n'importe quel site Open, cet endroit montre vraiment ses dents. Je pense que c'est un fantastique site Open et un fantastique test de golf", a reconnu l'actuel champion des Masters Danny Willett.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest