Romano Romano Fenati banni après avoir attrapé les freins de Rival alors qu'il courait à 220 km / h

Le MotoGP a connu son lot de controverses au fil des ans, mais aucune aussi incroyable que celle qui a eu lieu lors d'une course de Moto2 à Saint-Marin dimanche. Romano Fenati, une recrue en Moto2 cette année à bord d'un Kalex couru par Marinelli Snipers, a tiré le frein avant de son rival Stefano Manzi alors qu'il courait à 220 km / h. Manzi a momentanément perdu l'équilibre mais a réussi à maîtriser son vélo. Fenati a été immédiatement battu pavillon noir et disqualifié après 23 tours. Il a ensuite été interdit de faire deux courses par le jury FIM MotoGP. Fenati a également été limogé par son équipe, qui a confirmé qu'ils rompaient son contrat "pour sa conduite antisportive, dangereuse et préjudiciable à l'image de tous".

Le panel des commissaires sportifs a annoncé que Fenati manquerait les deux prochaines courses d'Aragon, en Espagne, le 23 septembre et la Thaïlande, le 7 octobre, pour avoir "délibérément tenté de mettre en danger un autre coureur".

"Les coureurs doivent piloter de manière responsable, de manière à ne pas mettre en danger les autres concurrents ou participants, sur la piste ou dans la voie des stands", a déclaré la FIM dans un communiqué.

Quelques tours avant l'incident choquant, Manzi et Fenati sont entrés en contact après que l'ancien se soit doublé à l'intérieur. Les deux coureurs sont sortis de la piste et ont perdu l'ordre.

Lundi, Fenati s'est excusé pour son comportement "impulsif".

"Je m'excuse auprès du monde sportif. Ce matin, lucide, j'aurais aimé que ce soit un mauvais rêve", a déclaré Fenati dans un communiqué.

"J'ai fait un geste scandaleux, je n'étais pas un homme! Un homme aurait fini la course, puis il serait allé dans la direction de la course pour tenter de faire justice à l'incident précédent.

"Je n'aurais pas dû réagir à une provocation", a poursuivi Fenati.

"Une image horrible de moi et du sport est sortie. Je ne suis pas comme ça, les gens qui me connaissent le savent bien!

"Dans ma carrière, j'ai toujours été un coureur honnête. L'année dernière, j'étais l'un des rares à ne pas être pénalisé, je n'ai jamais mis la vie de quelqu'un d'autre en danger, bien au contraire, j'ai toujours soutenu qu'il y avait des coureurs sur la piste qui sont dangereux en raison de leur style de conduite ".

L'Italien Francesco Bagnaia, de Kalex, a remporté dimanche la course de la catégorie Moto2 à Misano, devant Miguel Oliveira de KTM, ce qui a porté son avance sur le Portugais à huit points du classement général.

(Avec entrées AFP)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest