Roland Garros: Naomi Osaka et Alexander Zverev survivent aux spectacles d'horreur de Roland Garros

La Japonaise Naomi Osaka a riposté après un set et une chute pour atteindre le second tour de Roland-Garros mardi alors que Alexander Zverev, vainqueur du Grand Chelem, avait besoin de quatre heures pour se qualifier. Osaka, la tête de série, souhaitait intégrer l'Open de France à ses titres aux US et Australian Open, en battant la Slovaque Anna Karolina Schmiedlova sur le score de 0-6, 7-6 (7/4), 6-1. Cependant, elle est sur le point de ne devenir que la deuxième tête de série à perdre au premier tour à Paris de l'ère moderne après Angélique Kerber en 2017.

"J'étais vraiment proche, alors ça fait mal que j'ai perdu beaucoup d'occasions", a déclaré Schmiedlova.

"Peut-être que j'avais l'impression que c'était contre le numéro un mondial. Ce n'était pas facile dans ma tête."

La numéro 90 mondiale Schmiedlova, qui n'avait remporté aucun match au tournoi depuis 2014, a servi deux fois pour la victoire lors des 10ème et 12ème matchs du deuxième set.

À un moment donné, elle n'était qu'à deux points d'une victoire célèbre.

Mais Osaka, qui était arrivé à Paris et qui ressentait toujours les effets d’une blessure à la main subie à Rome, s’est battu pour organiser un duel au deuxième tour avec l’ancienne numéro 1 et double vainqueur majeur, Victoria Azarenka.

Osaka a été cassé trois fois dans le premier set, en 20 minutes seulement.

Le joueur de 21 ans a inscrit 13 fautes directes, alors que le Slovaque n'a pas eu besoin de frapper un seul gagnant.

L'ancien joueur du top 30, Schmiedlova, n'a pas réussi à servir l'égalité à 5-4 et à 6-5 dans le deuxième set.

C’était le signe pour Osaka d’illustrer l’écart de 89 places entre elle et la blonde élancée du classement mondial.

Elle a brisé trois fois dans la finale de 25 minutes pour étendre sa série de victoires consécutives au Slams.

Osaka a terminé le match avec 10 as, 36 gagnants et 38 fautes directes avec seulement quatre joueurs inscrits.

Azarenka, demi-finaliste en 2013, a atteint le second tour pour la première fois depuis 2015 avec une victoire de 6-4, 7-6 (7/4) sur la championne de 2017 Jelena Ostapenko.

La numéro 43 mondiale Azarenka a triomphé dans un match ponctué de 13 coupures de service et de 60 fautes directes de Ostapenko qui n'a pas remporté de match du tournoi lors de ses deux dernières visites.

La cinquième tête de série allemande, Zverev, quart de finaliste en 2018, a battu l'Australien John Millman 7-6 (7/4), 6-3, 2-6, 6-7 (5/7), 6-3 dans l'ombre quatre heures.

Le champion à Genève, le week-end dernier, a renvoyé 57 vainqueurs du numéro 56 mondial Millman qui avait surpris Roger Federer à l'US Open l'année dernière.

Karlovic gagne à 40

Cependant, il a également commis 73 erreurs non forcées un jour de grand vent dans la capitale française.

"John est un joueur dur, donc je savais que ce serait difficile aujourd'hui", a déclaré Zverev, souhaitant devenir le premier Allemand à remporter le titre à Roland Garros depuis Henner Henkel en 1937.

Le Suédois Mikael Ymer, numéro 148 mondial d'origine éthiopienne, qui a marqué ses débuts en Grand Chelem avec une victoire 6-0, 6-3, 7-6 (7/5) sur le Slovène Blaz Rola, sera le prochain à suivre pour Zverev.

La huitième tête de série argentine Juan Martin del Potro, demi-finaliste en 2009 et 2018, a remporté le deuxième tour avec une victoire de 3-6, 6-2, 6-1, 6-4 sur le numéro 58 chilien du monde, Nicolas Jarry.

"Je pense que je joue bien pour le moment, mais mon objectif principal reste le genou, ma santé", a déclaré Del Potro, qui se sent toujours en train de revenir après une opération au genou.

La prochaine étape pour le géant argentin est un affrontement contre le Japonais Yoshihito Nishioka.

La Canadienne Bianca Andreescu, championne surprise à Indian Wells, a marqué ses débuts à Roland-Garros en battant Marie Bouzkova de la République tchèque 5-7, 6-4, 6-4.

Le joueur de 18 ans, qui joue pour la première fois depuis Miami après une blessure à l’épaule, a frappé 58 gagnants et 60 fautes directes.

Ivo Karlovic s'est moqué de ses 40 ans en battant Feliciano Lopez, âgé de 37 ans, lors du match du printemps, lors du plus vieux match de tous les temps à Roland-Garros.

Le Croate Karlovic, le plus grand joueur du circuit à 6 pieds 11 pouces (2.11m), a battu Lopez 7-6 (7/4), 7-5, 6-7 (7/9), 7-5.

Il est l'homme le plus âgé à avoir remporté un match du Grand Chelem depuis Ken Rosewall en 1978.

Plus tard mardi, la championne en titre Simona Halep affrontera l'Australienne Ajla Tomljanovic, numéro 47 mondiale, qui a atteint le quatrième tour en 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest