Roger Federer se qualifie pour la 15e finale suisse en salle avec la 23e victoire consécutive à Bâle

Roger Federer a étendu sa série de victoires à 23 matches en battant Stefanos Tsitsipas 6-4, 6-4 samedi pour atteindre la finale pour la 15e fois, remportant ainsi sa 50e victoire en 2019. La tête de série dominera pour son 10ème titre de son tournoi à domicile face à Alex de Minaur lors de sa première rencontre après l'arrêt de l'Australien Reilly Opelka 7-6 (7/2), 6-7 (4/7), 7-6 (7/3) . Roger Federer, âgé de 38 ans, a accédé à la finale de Bâle à ses 13 dernières apparitions et à la 15ème place du classement général. Sa dernière défaite a été remportée en finale 2013 par Juan Martin del Potro.

Pour Federer, la victoire de samedi était sa deuxième victoire de la saison face à Tsitsipas, âgée de 21 ans, qui avait assommé le grand vainqueur des 20 fois de l’Omnium australien en janvier.

Federer, qui a fait une passe en quart de finale en raison du retrait de son compatriote Stan Wawrinka avant le match, a inscrit deux matchs amoureux dans le deuxième set et s'est qualifié pour son premier point de match.

"Avoir la foule derrière vous vous aide vraiment à croire en votre jeu", a déclaré Federer, qui avait également battu Tsitsipas à Dubaï plus tôt cette année.

"Je devais jouer agressif et prendre des risques contre Stefanos. Il y avait beaucoup de course à pied. Mais c'est toujours plus facile de jouer à la maison, j'étais sous tension."

Federer sera en finale sans carte avec De Minaur, qui a remporté les trophées cette saison à Sydney, Atlanta et Zhuhai.

"Il est l'un des joueurs les plus rapides", a déclaré Federer. "Je suis très excité d'être à nouveau en finale.

"Je ne savais pas comment ça se passerait cette semaine, alors je suis vraiment heureux."

De Minaur, 28e au monde, qui s'entraîne et vit en Espagne, est le premier Australien à atteindre la finale de Bâle depuis que Mark Philippoussis a terminé deuxième en 1997.

De Minaur, qui mesure 1,80 m par rapport à 2,11 m d'Opelka, a établi sa victoire en demi-finale avec un vainqueur pour quatre points de match.

Opelka a sauvé la première avec un as, mais a été battu à la seconde lorsque son adversaire a scellé la victoire.

"Rien ne peut vous préparer pour ce service", a déclaré de Minaur.

"Reilly est un compétiteur incroyablement dur qui n'abandonne jamais. Je suis juste content d'être en finale. J'ai bien deviné quelques fois et j'ai eu de la chance. J'étais juste chanceux d'avoir pris la bonne direction, j'espérais juste ne pas être touché. par aucun de ces sert ".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest