Resurgent Garbine Muguruza met en place Simona Halep Clash en demi-finale de l'Open d'Australie

"Le premier set a été très dur, je pense qu'il a duré environ une heure, mais c'était un set très important et je suis content de l'avoir."

"Je suis ravie de disputer ma première demi-finale ici. Je la connais (Halep) depuis assez longtemps, donc ça va être un match difficile", a-t-elle ajouté.

Pavlyuchenkova, 28 ans, qui a remporté le titre féminin de l'Open d'Australie en 2006 et 2007, et Muguruza ont échangé deux fois des pauses dans le premier set pour 4-4.

Mais Muguruza a obtenu la pause décisive à 5-4 lorsque la Russe a mis son revers de côté, l'Espagnol scellant le premier set en 56 minutes sur le premier set.

Pavlyuchenkova a eu du mal avec son service dans le deuxième set et Muguruza, championne de l'Open de France 2016 et vainqueur de Wimbledon en 2017, a servi pour le match à 5-3, le scellant avec une drop volley.

Il prolonge une série de huit défaites pourries pour Pavlyuchenkova, qui en 49 tournois du Grand Chelem a atteint six quarts de finale sans jamais aller plus loin.

Muguruza a eu beaucoup de mal à se mettre en forme au second semestre 2019, n'ayant pas remporté deux matchs de suite après l'Open de France en mai / juin.

Mais en quête d'inspiration, elle a gravi le mont Kilimandjaro pendant la morte-saison et a retrouvé l'entraîneur Conchita Martinez, et les résultats ont été presque immédiats.

Irrésistible Halep

Plus tôt, Halep s'est propulsé en demi-finale en 53 minutes avec une destruction 6-1, 6-1 d'Anton Kontaveit d'Estonie.

Halep, 28 ans, seule quart-de-finaliste à ne pas avoir laissé tomber un set, souhaite ajouter le titre de l'Open d'Australie à sa couronne de l'Open de France 2018 et au triomphe de Wimbledon l'année dernière.

"Je me sentais bien aujourd'hui sur le terrain. Je ressentais mon jeu, je me sentais fort sur mes jambes", a déclaré la quatrième tête de série.

"Je sais comment jouer contre elle, donc je me concentrais sur chaque point que j'ai joué."

Le Roumain a perdu la finale 2018 à Melbourne contre Caroline Wozniacki, mais a déclaré: "Ce match n'était pas du tout négatif. Je n'ai pas pu terminer (gagner) le match, j'étais peut-être nerveux.

"Mais maintenant, j'ai plus d'expérience. Ce match m'a aidé à gagner les deux tournois du Grand Chelem que j'ai déjà, et peut-être cela m'aidera à obtenir le troisième."

Halep n'a pas perdu de temps pour affirmer son autorité sur la 28e tête de série Kontaveit, qui disputait son premier quart de finale du Grand Chelem.

Halep a brisé le joueur de 24 ans lors du troisième match du premier set, puis à nouveau lors du cinquième match. Les spectateurs de la Rod Laver Arena avaient à peine eu le temps de s'installer dans leurs sièges.

L'ancien numéro un mondial a scellé un premier set unilatéral en 29 minutes avec une fusée d'un coup droit que l'Estonien accablé n'avait aucune chance de récupérer.

Halep a de nouveau éclaté au début du deuxième set et a conclu une victoire dominante avec style, faisant tomber un as.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest