Rahil Gangjee termine à égalité à la septième place à l’Open de Maurice


Rahil Gangjee est devenu le meilleur Indien à égalité à la septième place alors même que la nouvelle star coréenne Wang Jeunghun a battu le Bangladesh Siddikur Rahman avec un birdie au 72e trou d’un coup dans une finition spectaculaire à l’AfrAsia Bank Mauritius Open dimanche.

Wang, trois derrière avec trois à jouer, a profité d’un double bogey et d’un bogey de Siddikur les 16 et 17, puis lui-même a réussi un birdie le 18, alors que le tir de Siddikur depuis la zone herbeuse à droite du green frappait le drapeau et passait.

Il a raté le putt de retour pour birdie, tandis que Wang sortait parfaitement du bunker et roulait dans son putt de birdie de cinq pieds.

Wang a remporté sa deuxième victoire sur le circuit européen au trot après son succès au Trophee Hassan la semaine dernière, tandis que Gangjee a remporté son troisième Top-10 de la saison. Wang a également eu quatre autres Top-10 cette année.

Gangjee a été fait dans un par un double bogey tardif le 16e et cela lui a coûté une chance de terminer dans le Top-5. À un moment donné, Gangjee avait trois sous à travers 15 trous pour la journée et a eu la meilleure manche de la journée.

Mais le 16, où les joueurs ont frappé dans la brise, son entraînement a atterri sur un rugueux épais d’où il n’a réussi qu’à frapper la balle haut et dans les buissons et les arbres sur la gauche, le forçant à prendre une «  balle perdue  ». Il a terminé avec un double bogey et a terminé la journée à un moins de 71 ans, la deuxième meilleure manche conjointe de la journée, et un total de trois sur 291.

Gangjee était le meilleur Indien tandis que Jyoti Randhawa (73) à égalité 12e et Arjun Atwal (72) et Rashid Khan (75) étaient à égalité 27e. Chiragh Kumar (76) et Daniel Chopra (76) étaient 50e, Jeev Milkha Singh (74) était 62e et Himmat Rai (77) était 67e.

Gangjee était heureux malgré beaucoup de lèvres et de putts ratés cette semaine.

« J’aime toujours venir à Maurice. C’est la moitié de ma maison parce que ma mère est de Maurice. C’est formidable de la voir venir me soutenir. J’ai coulé un 15 pieds pour birdie en quatrième. C’était comme le putt le plus rapide que j’ai jamais réussi. dans ma vie », dit-il.

« Je l’ai juste touché et s’il n’était pas entré dans le trou, il aurait reculé d’au moins 15 pieds. J’ai pris un peu d’élan à partir de là. J’ai également eu un grand birdie le suivant parce que les vents soufflaient fort de côté. de la droite et j’ai percé à partir de 15 pieds. Le birdie sur le sixième est venu de 10 pieds », at-il ajouté.

Quant au double bogey du 16, il a dit: « J’aurais dû frapper trois bois mais j’ai frappé un sauvetage à la place. Il est juste apparu et c’était la fin. »

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest