Pooja Rani entre les 16 dernières des championnats du monde féminins de boxe

La médaillée de bronze aux Jeux asiatiques, Pooja Rani (75 kg), est entrée en pré-quart de finale du Championnat du monde de boxe féminin AIBA avec une victoire solide face à l'Ukraine Mariya Borutsa à Astana.

Dans les catégories non olympiques, Nikhat Zareen (54 kg) et Sonia Lather (57 kg) ont triomphé pour entrer dans les pré-quarts de finale de leurs catégories respectives.

Rani était le dernier boxeur indien à remporter le ring aujourd'hui et elle a assuré que la soirée se termine sur un sommet pour le pays.

Le tableau de bord, cependant, ne donnait pas une évaluation juste de la lutte que Rani avait pour assurer une victoire.

L’Indienne a attaqué sa rivale de manière agressive lors de la première ronde, mais a fini par être à la traîne derrière Borutsa. Elle a changé de vitesse au deuxième tour et a attendu que son adversaire fasse le premier pas.

La stratégie fonctionnait à merveille pour Rani, qui n'avait aucune difficulté à distancer Borutsa lors de la contre-attaque. L'Ukrainienne s'est aussi auto-détruite en se pliant excessivement, ce qui lui a valu un avertissement au troisième tour.

Plus tôt dans la séance de l'après-midi, Zareen (54 kg) était confronté à un adversaire acharné de l'Australienne Bianca El-Mir.

Zareen, un ancien champion du monde junior, a gagné sur une décision partagée 2-1 en raison du combat déterminé d’El-Mir, notamment en finale.

Au crédit de l'Indienne âgée de 19 ans, elle a gardé son sang-froid face à l'attaque soutenue d'El-Mir et ses points méticuleusement enregistrés grâce à ses coups précisément frappés et percutants.

Les Hyderabadi vont maintenant affronter la Canadienne Erica Adjei, qui a également enduré une rude concurrence avant de battre la Tunisienne Mariem Homrani, lors des pré-quarts de finale dimanche.

La femme suivante en Inde était Sonia Lather (57 kg). Sonia a fait peu de cas du Gundegmaa Myagmar de Mongolie pour remporter une victoire 3-0. Elle affrontera ensuite l'Allemande Nomin Deutsch, qui a devancé Tamara Radunovic lors de son premier match.

La soirée a débuté sur une note décevante pour l'Inde avec Meena Rani (69 kg) qui s'est inclinée devant l'Allemande Nadine Apetz dans un concours à sens unique.

L’Indien a été jugé insatisfaisant et ne semblait pas pouvoir rivaliser avec Apetz, agile et attentif, qui a remporté le combat avec une décision unanime de 3-0.

Samedi, le MC Mary Kom (51 kg) affrontera l'Allemand Azize Nimani, tandis que L Sarita Devi (60 kg) affrontera la Mexicaine Victoria Torres lors de leur match de deuxième tour respectif.

L'événement prestigieux – la dernière épreuve qualificative pour les boxeuses dans les trois catégories olympiques de 51 kg, 60 kg et 75 kg – propose 12 billets pour Rio.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest