Peter Sagan frappe à nouveau alors que Geraint Thomas garde le maillot jaune

"C'était très beau de gagner aujourd'hui après trois jours passés dans les Alpes", a déclaré Sagan, dont la onzième victoire en carrière lui a permis de porter le total de ses points à 398 points.

Le Norvégien Alexander Kristoff (EAU), qui a terminé deuxième, compte 170 points, tandis que le français Arnaud Demare, de Groupama, en a 133.

"J'étais sur la roue de (Alexander) Kristoff, puis j'ai pris ma décision. C'est incroyable. L'équipe a fait un travail extraordinaire aujourd'hui."

Sagan, vêtu du maillot vert du leader de la compétition de points qu'il avait déjà remportée cinq fois, a eu du pain sur la planche après que le Belge Philippe Gilbert (Quick Step) ait attaqué sans ménagement un peloton de tête rempli de ambitieux sprinteurs à 930 mètres de la ligne.

Mais Sagan et ses rivaux n'ont pas bronché.

Ils ont gardé le rythme et le spécialiste des classiques d'un jour, Gilbert, a été rattrapé avec 245 m restants.

L’équipe Groupama de Demare, ainsi que la formation émiratie de Kristoff aux EAU avaient joué un rôle clé dans la poursuite d’une échappée relativement modérée dans les derniers kilomètres de la course.

Mais le Français a été déçu par le retour sur investissement.

Il lança sa balle en premier, mais comme Kristoff et Sagan s'approchèrent à sa gauche, Demare manqua de jus.

"C'est étrange de courir comme des fous après avoir été sur le petit anneau (de la moto) dans les Alpes", a déclaré Demare.

"Je pensais que j'allais gagner, j'ai bien démarré mon sprint mais je suis resté court."

Le Français a frappé son guidon avec frustration alors que Sagan levait la main pour remporter le triomphe.

Le Slovaque a maintenant une main sur son cinquième maillot vert et un œil maintenant sur la victoire dans la dernière étape des Champs-Élysées.

Mais Sagan a déclaré qu'il n'effectuerait pas encore de wheelies de sa marque.

"Il y a beaucoup d'étapes difficiles à faire avant d'arriver sur" les Champs-Élysées, a déclaré Sagan.

"Je dois être un peu plus près de Paris avant de commencer à rouler.

Le Britannique Geraint Thomas, qui venait de remporter deux étapes dans les Alpes, est resté dans le maillot jaune du leader.

Le Gallois Thomas mène son coéquipier au Sky, Chris Froome, par 1 minute et 39 secondes. Le Néerlandais Tom Dumoulin (Sunweb) est en troisième position au total à 1:50.

Bien que Froome soit le chef d’équipe de Sky, Thomas a déclaré: "J’espère garder le maillot le plus longtemps possible.

"Mais c'est une course de trois semaines et les Pyrénées vont être encore plus difficiles."

La 14ème étape du samedi est difficile et la course technique sur 188 km entre Saint-Paul-Trois-Châteaux et Mende.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest