Pep Guardiola minimise le match de Liverpool et compare la course au titre avec les élections américaines


Pep Guardiola a comparé le défi de Manchester City en Premier League avec l’élection présidentielle américaine dans le but de minimiser l’impact du choc de dimanche avec Liverpool, soulignant que « tous les votes doivent être comptés ». City et Liverpool ont été les deux équipes dominantes en Angleterre au cours des trois dernières années, les Reds s’enfuyant avec la ligue la saison dernière après des titres consécutifs pour les hommes de Guardiola.

Cependant, avec City à peine six matchs dans leur saison de championnat et chaque équipe de l’élite ayant perdu des points en au moins deux matchs jusqu’à présent, Guardiola pense qu’il doit amener son équipe en lice sur le long terme.

« C’est un match important, mais à l’instar des élections présidentielles aux Etats-Unis d’Amérique, tous les votes doivent être comptés », a-t-il déclaré lors de sa conférence de presse d’avant-match vendredi. « Il y a donc beaucoup de points à jouer (pour). »

La défense du titre de Liverpool a été secouée par une blessure au genou à long terme du défenseur talismanique Virgil van Dijk.

Le Néerlandais devrait rater le reste de la saison avec une blessure au ligament croisé similaire à celle subie par Aymeric Laporte la saison dernière qui a fait dérailler la saison de City.

Guardiola, cependant, pense que l’équipe d’Anfield a montré sa force avec une raclée 5-0 contre l’Atalanta en Ligue des champions mardi.

« Le plus important, c’est que j’espère que l’opération s’est bien passée pour Virgil et qu’il pourra récupérer le plus rapidement et le plus rapidement possible », a ajouté le patron de City. « Il va me manquer. J’aime jouer avec les meilleurs joueurs possibles sur le terrain.

« Liverpool reste une équipe incroyable et top parce que la structure est là, ils savent exactement ce qu’ils doivent faire. Le résultat contre l’Atalanta, nous savons combien il est difficile de les battre, et ils l’ont fait.

« C’est pourquoi Liverpool reste une équipe de premier plan. »

Cependant, l’ancien patron de Barcelone et du Bayern Munich s’attend à une course au titre beaucoup plus serrée cette saison, Tottenham, Chelsea, Arsenal et Leicester représentant également une menace.

« Ils (Liverpool) sont les plus grands favoris, mais je pense que ce qui s’est passé avec la pandémie cette saison est différent, donc je vois d’autres équipes vraiment fortes », a-t-il ajouté.

Promu

« Leicester reste incroyablement solide, Arsenal fait un grand pas en avant, Tottenham – (Jose) Mourinho a eu l’équipe comme il le souhaite – Chelsea est maintenant si stable, ne concédant pas de buts, une équipe énorme pour faire tourner les meilleurs joueurs. Manchester United n’est pas là en termes de résultats en ce moment mais je connais la qualité qu’ils ont, nous en avons beaucoup souffert la saison dernière.

« Je pense que cette saison, il y aura beaucoup d’équipes présentes et lors des cinq à dix derniers matchs, il sera important d’arriver là-bas avec la chance de se battre pour le titre. »

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest