Open d'Inde: Kidambi Srikanth, PV Sindhu, Parupalli Kashyap se qualifient pour les demi-finales

Les ambassadeurs Kidambi Srikanth et Parupalli Kashyap ont entretenu l'espoir des Indiens en se qualifiant pour les demi-finales de l'Inde Open, un tournoi du BWF World Tour Super 500, vendredi. Le Danois Victor Axelsen, trop bon pour HS Prannoy, sera opposé à Kashyap en demi-finale samedi, tandis que Srikanth affrontera le Chinois Huang Yuxiang. Dans la section féminine, PV Sindhu, qui disputait le dernier match au KD Jadhav Hall 1 vendredi, a battu la huitième tête de série Mia Blichfeldt 21-19, 22-19 pour se qualifier parmi les quatre dernières.

Lors d'une rencontre captivante dans toute l'Inde, le champion de 2015, Srikanth, a battu Sai Praneeth 21-23, 21-11, 21-19 en une heure et deux minutes pour sa troisième victoire en huit rencontres contre l'ancien vice-champion du Swiss Open.

Kashyap, 32 ans, a ensuite remonté le temps pour atteindre sa première demi-finale d'un tournoi du niveau 500 du World Tour en près de quatre ans, grâce à une victoire confortable 21-16, 21-11 contre Wang Tzu Wei du Chinois Taipei.

Après que Praneeth ait rapidement pris les devants 5-2, Srikanth a réduit ses erreurs et nivelé à 13-13 pour concéder un avantage de 18-14. L'ancien champion a sauvé trois points mais Praneeth a tenu à clore le match 23-21.

Bien que Praneeth ait accédé à une avance de 7-1 dans le deuxième match, cela ne pouvait pas dissuader Srikanth, qui a fait un retour vif à la légère avance de 15-11. Il a ensuite remporté les six points suivants pour remporter le match 21-11.

Dans la décision, Praneeth avait une avance de 13-10, mais la patience de Srikanth l'a ramené dans la course. Dans une fin tendue, le lob de Srikanth à 19-19 se posa sur la ligne de fond pour lui donner un point de match qu'il convertit dûment.

"Après avoir perdu le premier set et avoir perdu 1-7 dans le second, revenir pour prendre une avance de 8-7 a été le point tournant", a déclaré Srikanth après le match.

"Après 1-1, je lui ai donné trop de points d'un coup et il n'y avait pas de rallyes. Alors j'ai pensé construire des échanges et se battre pour chaque point et ne pas concéder de point facile", a-t-il ajouté.

L'ancien médaillé d'or des Jeux du Commonwealth, Kashyap, a laissé entrevoir assez de son jeune âge en prenant une avance de 9-6 lors du premier match contre le numéro 32 mondial, Wang Tzu Wei.

Le shuttler du Taipei chinois a fait un retour en arrière mais les touches habiles de Kashyap au filet lui ont valu le premier match 21-16.

Wang n'a pas pu fournir beaucoup de résistance lors du deuxième match alors que Kashyap a complété la victoire de 21-16, 21-11 en seulement 39 minutes.

"Mon corps se sent un peu à l'aise par rapport à ces dernières semaines. Peut-être que l'entraînement que je viens de suivre récemment a amélioré mon corps", a déclaré Kashyap à l'issue du match.

En double masculin, Manu Attri et Sumeeth Reddy, sixièmes têtes de série, ont remporté sans effort un quart de finale indien contre Pranaav Jerry Chopra et Shivam Sharma 21-10, 21-12.

Les anciens champions nationaux étaient le dernier couple indien à se classer en double après Ashwini Ponnappa et Sikki Reddy, battues par les têtes de série indonésiennes Greysia Polii et Apriyani Rahayu 10-21, 18-21.

Après avoir été surclassés dans le premier match, une approche agressive a aidé Ponnappa et Reddy à inverser la tendance dans le second alors qu'ils ont construit une avance de 11-6. Cependant, les meilleures têtes de série sont revenues pour conclure le match en 37 minutes.

Les Indiennes Aparna Balan et Sruthi KP ont elles aussi perdu 8-21, 11-21 contre les deuxièmes têtes de série, Jongkolphan Kititharakul et Rawinda Prajongjai, de Thaïlande.

(Avec des entrées IANS)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest