Open de Singapour: Saina Nehwal, Kidambi Srikanth assommé dans des quartiers, PV Sindhu Seals Semi Spot

Saina Nehwal (Inde) n'a pas réussi à se qualifier pour les quarts de finale de l'Open de Singapour après avoir été neutralisée par le Japonais Nozomi Okuhara, numéro trois mondiale, vendredi. Un peu plus tard dans la journée, PV Sindhu a survécu à une frayeur avant de se rendre en demi-finale, où elle sera à Okuhara. Dans le dernier match de la journée mettant en vedette un Indien, Kidambi Srikanth, malgré une lutte sans faille contre la tête de série, Kento Momota, a finalement perdu 18-21, 21-19, 9-21. Au début du match, Saina Nehwal s'est inclinée 8-21, 13-21 face au tournoi pour se retirer du tournoi. Le match n'a duré que 36 minutes alors que la navette japonaise était en pleine forme face à son adversaire indien. Saina Nehwal n'avait aucune réponse à la brillante pièce offensive de Nozomi Okuhara. Elle a subi sa première défaite face aux Japonaises lors de leurs 4 dernières rencontres.

Jeudi, Saina Nehwal avait battu la thaïlandaise Pornpawee Chochuwong 21-16, 18-21, 21-19 au deuxième tour pour atteindre les quarts de finale.

Sindhu, vainqueur de la médaille d'argent aux Jeux de Rio, a battu le médaillé de bronze du Championnat mondial junior BWF 2017 et Cai Yanyan 2017 21-13 17-21 21-14 pour organiser une rencontre avec l'ancien champion du monde Okuhara.

Il s’agit de la deuxième demi-finale de la saison pour Sindhu, après les quatre dernières places à l’Indian Open le mois dernier.

Sindhu a rompu le match d'ouverture à 5-5 dans le match d'ouverture pour se vanter, mais sa rivale chinoise est revenue en force au deuxième match, ouvrant une avance de 11-6 à la pause.

L’Indien s’est défendu superbement pour réduire l’avance à 15-16 avant que Cai ne devance le match.

Lors du troisième match, Sindhu a de nouveau retrouvé ses repères et pris une avance de 11-5 avant l’intervalle. L'Indien a continué d'avancer et a clôturé le match confortablement à la fin.

Kidambi Srikanth, qui affrontait la tête de série Kento Momota en quarts de finale du simple messieurs lors du match du soir, a pris un pire départ possible, perdant six points de suite. Il a ensuite eu l'idée de se battre contre Momota.

La navette japonaise a ensuite resserré le nœud coulant pour prendre une avance de 18-12. Dans ce premier match en dents de scie, Srikanth a réussi à revenir encore une fois, mais Momota a réussi à se faufiler 21-18.

Le deuxième match a vu des rallyes époustouflants et Srikanth prendre la tête rapidement. La parité a été rétablie à 6-6 et Momota a également pris les devants dans ce match. Cependant, Srikanth n'était pas d'humeur à céder un pouce et a finalement pris l'avantage devant lui-même à 16-15 et a pris le match 21-19 pour forcer un décideur.

Momota a pris une avance de 5-0 au troisième match, mais Srikanth a réussi à retrouver son chemin. Un coup de défense bondissant a atterri juste à l'intérieur du tribunal pour donner une avance de 7-6 à l'Indien, obligeant Momota à s'asseoir sur ses hanches et à regarder la ligne intérieure avec incrédulité.

Les Japonais ont commencé à s'approcher du filet beaucoup plus souvent à mesure que le décideur avançait, menant 11-7 au dernier intervalle. Après l'intervalle, Srikanth a subi une capitulation, cédant huit points d'affilée avant de perdre finalement 9-21.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest