Open de l'Inde: PV Sindhu bat Ratchanok Intanon dans des jeux hétérosexuels pour entrer dans la finale du simple dames

Le deuxième match était un peu plus disputé, Intanon réussissant à se lancer. Mais Sindhu n’a pas envie de tout laisser tomber, remportant le match et le match pour se préparer pour son deuxième titre consécutif à l’Indian Open.

Beiwan Zhang s'est bien défendue d'un match pour décevoir le sixième tête de série, Cheung Ngan Yi, de Hong Kong, 14-21, 21-12, 21-19 alors qu'elle se rapprochait du titre de Super Series.

Parlant de son jeu, Beiwan Zhang a déclaré: "J'ai l'habitude de commencer lentement. Mais je l'ai ensuite forcée à commettre des erreurs. Mais je ne suis pas surpris d'être en finale."

Beiwan Zhang avait battu les Indiens Saina Nehwal 21-10, 21-13 en 32 minutes.

Les Chinoises Shi Yuqi et Chou Tien Chen du Taipei chinois vont se battre pour la couronne masculine après avoir remporté leurs duels respectifs en demi-finale à la mode contrastée.

Tien Chen a démantelé le Chinois Qiao Bin 23-21, 21-16 en 59 minutes pour entrer en finale pour la deuxième année consécutive, tandis que Yuqi se faisait prendre par le malaisien Isqandar Zulkarnain avant de l'emporter 18-21, 21-10, 21 -19.

Après avoir perdu le premier match, la quatrième tête de série, Yuqi, a revendiqué le second sans trop de problèmes. Mais avec Zulqarnain, qui a brisé le cœur des Indiens en bouleversant la deuxième tête de série, Kidambi Srikanth, dans les pré-quarts, Yuqi, âgé de 21 ans, a dû lutter à fond pour retrouver le contrôle.

À 20-18 ans, Zulqarnain semblait être en retrait du compte mais il réduisit la marge après un échange de 42 tirs. Cependant, Yuqi, finaliste du championnat All-England Open de l’année dernière, a scellé le match et un match écrasé.

Le défi de l’Inde en double s’est terminé lorsque le duo mixte Pranaav Jerry Chopra et Sikki Reddy s’est incliné face aux cinquièmes têtes de série, Mathias Christiansen et Christinna Pedersen, du Danemark, 16-21, 19-21 en demi-finale.

Dans le double féminin, Greysia Polii et Apriyani Rahayu (Ina), deux Indonésiennes, ont surpris les meilleures têtes de liste danoises Kamilla Rytter Juhl et Christinna Pedersen, 21-14, 19-21, 21-18, dans un thriller de trois matchs d'une durée de 21 minutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest