Open de l'Inde 2018: PV Sindhu, Saina Nehwal jusqu'au bout; Kidambi Srikanth s'est écrasé

Zulqarnain rencontrera un autre Indien, le doughty Sameer Verma, au prochain tour. Verma, 30e au monde, a battu l'ancien n ° 3 mondial Tommy Sugiarto d'Indonésie 21-18, 19-21, 21-17 dans une bataille exténuante d'une durée de 20 minutes.

Sur sa défaite, le deuxième favori, Srikanth, qui vient de quitter son poste après une blessure, a déclaré: "Ce n’est pas que j’ai joué mal. Je menais même 16-14 au deuxième match, mais j’ai été incapable de marquer ces buts. Des points cruciaux. Iskandar a pris des navettes dans des positions inimaginables, ce qui a rendu la tâche difficile pour moi. "

La Chinoise Gao Fangjie, adolescente chinoise, a dû faire face à une dure épreuve avant de se qualifier pour les quarts de finale. Les poids lourds indiens PV Sindhu, Saina Nehwal et la huitième tête de série, Sai Praneeth, se sont rapidement lancés dans l’épreuve.

Dans l'un des plus longs matchs du tournoi d'une heure et 23 minutes, Marin a dû mettre toute son expérience à rude épreuve pour le finaliste du China Open âgé de 19 ans, 15-21, 21-15, 21-11.

L'adversaire de Marin en quart de finale sera le sixième tête de série, Hong Kong, Cheung Ngan Yi, qui a offert 21-4, 21-7 au Thamolwan Poopradubsil.

Sindhu a le sentiment d’avoir du pain sur la planche après avoir remplacé la Bulgare Linda Zetchiri 21-10, 21-14. "Ma performance n’était pas à la hauteur de la marque aujourd’hui. Je n’avais jamais joué contre elle alors je ne savais pas comment elle C’était un match difficile, mais je suis heureux de l’avoir réussi ", a déclaré le champion en titre qui affrontera la huitième tête de série Beatriz Corrales au tour suivant. L'Espagnol a abattu Shivani Ruthvika Gadde (Ind) 21-19, 21-16.

"Maintenant, je dois être bien préparé contre mon adversaire espagnol en quarts de finale", a ajouté Sindhu.

Saina a battu la Danoise Line Hojmark Kjaersfeldt 21-12, 21-11 en 28 minutes et affrontera la cinquième tête de série, Beiwan Zhang, des États-Unis, dans les quarts de finale.

Sai Praneeth a battu Hu Yun de Hong Kong 21-10, 21-15 pour organiser une quatrième rencontre avec la troisième tête de série, Chou Tien Chen, de Taipei chinois.

La qualificative Shreyansh Jaiswal a fait preuve de zèle pour étirer Parupalli Kashyap avant de se retirer 21-19, 19-21, 21-12. Kashyap affrontera Qiao Bin en quarts de finale avec le Chinois éliminé Kartikey Gulshan Kumar 21-27, 21-3.

Pendant ce temps en double mixte, le couple indien du jeune Satwiksairaj Rankireddy et l’expérimentée Ashwini Ponnappa ont assommé les troisièmes têtes de série, Tan Kian Menga et Lai Pei Jing, de Malaisie, les 21-16, 15-21, 23-21 dans un humdinger heure. C'était la première fois que le duo indien entrait en quarts de finale d'un événement Super Series depuis qu'ils se sont associés il y a 10 mois. Ashwini a qualifié cette victoire de "victoire importante" pour son partenariat. "C'était une finition folle. Nous voulions vraiment remporter cette victoire car nous menions (dans le match). Je suis vraiment heureux que cela se soit passé comme nous."

Ils prendront la cinquième place au Danemark, Mathias Christiansen / Christinna Pedersen, qui a vaincu les Indiens Rohan Kapoor et Kuhoo Garg (Ind) 21-10, 21-11.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest