Open de France: L’Espagnol Fernando Verdasco «outré» à Roland Garros pour l’interdiction du COVID-19


Le joueur de tennis espagnol vétéran Fernando Verdasco a déclaré vendredi qu’il était « indigné et frustré » après avoir été disqualifié de Roland-Garros après l’échec d’un test Covid-19 qui, selon lui, est tombé entre un flux régulier de résultats négatifs. Le gaucher de 36 ans, classé 58e dans le monde, a déclaré s’être isolé en août après un diagnostic asymptomatique. Il a déclaré qu’il avait ensuite subi de « multiples » tests, notamment à Rome et à Hambourg, qui étaient tous négatifs jusqu’à ce qu’il soit testé positif dans la capitale française mardi. « J’ai expliqué mon histoire pour essayer de faire un autre test, surtout en voyant ce qui était arrivé à d’autres joueurs dans des cas similaires », a déclaré l’ancien numéro sept mondial Verdasco dans un communiqué.

«Roland Garros a refusé de faire un autre test même en tenant compte de toutes ces circonstances et du fait qu’il y avait suffisamment de jours pour refaire les tests avant la compétition et la cérémonie du tirage au sort.

« J’ai quand même été disqualifié. »

Verdasco a déclaré jeudi qu’il avait fait deux autres tests pour son propre compte et qu’ils étaient à nouveau négatifs.

« Cela pourrait arriver à n’importe quel joueur et à mon avis, nous devrions au moins avoir la possibilité de faire de nouveaux tests et éviter une disqualification injuste.

« Je veux faire part de ma frustration et de mon indignation totales envers l’organisation de Roland Garros pour m’avoir enlevé mon droit de participer sans m’en donner l’occasion … pour confirmer que le résultat du premier test pourrait être une erreur. »

Dimanche dernier, la Fédération française de tennis a déclaré que cinq joueurs devant participer aux qualifications masculines avaient été démis de leurs fonctions.

Deux avaient été testés positifs tandis que trois autres avaient été en contact avec un entraîneur qui avait également renvoyé un test positif.

L’un des cinq joueurs était l’ancien top 30 du Bosniaque Damir Dzumhur, qui a été contraint de mettre en quarantaine après que son entraîneur Petar Popovic ait été testé positif.

« Nous sommes sûrs que c’était un faux positif parce que mon entraîneur a des anti-corps », a écrit Dzumhur sur Instagram.

« Il n’a pas été autorisé à passer un deuxième test. Je suis dévasté. »

Les autres joueurs ont été nommés dans les médias espagnols comme Ernesto Escobedo des États-Unis, Denis Istomin de l’Ouzbékistan, Bernabe Zapata Miralles de l’Espagne et Pedja Krstin de la Serbie.

Promu

Popovic a déclaré à L’Equipe que c’était un « scandale » et que si « (Rafael) Nadal avait été à notre place, il aurait eu droit à un deuxième ou troisième test ».

L’Open de France de cette année, déjà retardé de quatre mois en raison de la pandémie, démarre dimanche à Paris.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest