Open de France 2018: Saina Nehwal et Kidambi Srikanth progressent en quarts de finale


L’Inde Saina Nehwal a battu Nozomi Okuhara du Japon 10-21, 21-14, 21-17 pour entrer en quart de finale en simple féminin de Roland-Garros 2018 jeudi. C’est la deuxième fois en deux semaines que l’Indien bat les Japonais. Désormais, Saina rencontrera le numéro un mondial Tai Tzu Ying en quarts de finale. En huitièmes de finale du simple masculin, Kidambi Srikanth a battu Lee Dong Keun 12-21, 21-16, 21-18 dans un match qui a duré une heure et 13 minutes. Srikanth affrontera Kento Momota, premier favori, en quart de finale, et cherchera à venger sa défaite en demi-finale à l’Open du Danemark contre Momota.

Dans le match nul en simple féminin, Saina a perdu le premier match 10-21 en seulement 16 minutes alors qu’Okuhara cherchait à se venger de la défaite en demi-finale de l’Open du Danemark la semaine dernière contre l’Indien. Les Japonais menaient l’Indien 11-6 à la mi-pause du premier match, avant de clôturer le premier match 21-10 en quelques minutes.

Le deuxième match du simple féminin a vu les deux joueuses se mettre au coude à coude, mais c’est Saina qui a mis le pied sur le piédestal et a pris une avance de 11-4 contre les Japonaises à la mi-pause. Tout était Saina après la pause, car les Japonais ne pouvaient pas trouver un moyen de briser l’élan de Saina. Le médaillé de bronze aux Jeux olympiques de Londres a remporté le deuxième match en bloc.

Le troisième match de l’égalité était une affaire très disputée alors que Saina se battait dur pour maintenir un écart de points sain tout au long du match. En fin de compte, Saina a remporté le match décisif 21-17.

Dans l’épreuve du simple masculin, l’Indien Kidambi Srikanth a montré sa détermination à revenir d’un match et à battre Lee Dong Keun. Srikanth a perdu le premier match 12-21 en 19 minutes. Lee Dong Keun a mené Srikanth 11-10 à la mi-pause du premier match. Après la pause, c’était un spectacle unilatéral alors que Lee Dong Keun s’est enfui avec le premier match avec facilité.

Dans le deuxième match, Srikanth a augmenté la mise et n’a pas laissé son adversaire s’installer, conservant un écart sain de deux points, remportant finalement le match 21-16.

Promu

Cependant, le Sud-Coréen ne descendait pas facilement. Dans le troisième match, Srikanth a dû se battre dur pour rester dans le tournoi. Dans un match décisif très disputé, l’Indien a gagné 21-18.

Srikanth avait perdu la demi-finale ouverte du Danemark en matchs consécutifs – 16-21, 12-21 – dans un match déséquilibré.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest