Open d’Australie: Sofia Kenin avance après un début difficile pour sa défense de titre


Sofia Kenin « agacée » a joué les larmes aux yeux lors de son départ difficile mardi contre la wildcard locale Maddison Inglis, alors qu’elle se débat avec la pression de défendre son titre à l’Open d’Australie. La quatrième tête de série a prévalu 7-5, 6-4 en une heure et 26 minutes, avec la voix américaine volatile et frustrée par sa performance inégale.

« J’ai été très énervé tout au long du match », a déclaré Kenin, qui a commis 27 fautes directes. « Il y a eu des larmes. Les yeux étaient un peu humides pendant le match.

« J’ai essayé de me calmer, de mettre ça de côté. Je dois gérer mes émotions, me défouler avant le match. Au fur et à mesure que le match se déroulait, heureusement c’était bien. »

Le retour de la joueuse de 22 ans sur les lieux de son superbe titre en Grand Chelem, où elle a battu Garbine Muguruza en trois sets, a été difficile après avoir perdu dans l’échauffement Yarra Valley Classic en quarts de finale contre l’Espagnol.

Elle a quitté le tribunal alors en larmes et a déclaré plus tard qu’elle était troublée par une blessure à l’aine gauche, qui, selon elle, aurait pu être attribuée à la mise en quarantaine obligatoire de 14 jours à l’hôtel à son arrivée en Australie.

Kenin a déclaré qu’elle n’avait pas encore trouvé de réconfort avec son nouveau rôle de défendre un Chelem.

«J’étais nerveuse … je suis évidemment serrée», a-t-elle déclaré. «Je n’étais pas là mentalement à 100%.

« Je dois en quelque sorte m’améliorer si je veux bien faire ici. De toute évidence, je n’ai pas de trucs parce que c’est la première fois que je vis cela.

« J’espère que mes émotions diminueront d’une manière ou d’une autre au fil des matches. Nous verrons. Je ne peux rien promettre. »

Kenin, né à Moscou, jouant avec le toit ouvert sur Rod Laver Arena, a semblé bouger librement mais a lutté contre l’Australien dur lors d’un premier set serré marqué par de longs rallyes de base.

Promu

Elle a finalement ignoré Inglis, 23 ans, qui n’a pas remporté de match du Grand Chelem en quatre tentatives.

Kenin joue ensuite sous la forme de Kaia Kanepi, d’Estonie, qui a terminé deuxième du Gippsland Trophy.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest