Open d’Australie: Rafael Nadal ne blâme pas la quarantaine après sa défaite contre Stefanos Tsitsipas


Le grand espagnol Rafael Nadal a déclaré qu’il ne blâmerait pas la quarantaine ni ne chercherait d’autres excuses mercredi, après que sa candidature au record du Grand Chelem ait été torpillée par un Stefanos Tsitsipas inspiré à l’Open d’Australie. La recherche de Nadal pour un 21e titre majeur record s’est terminée en cinq sets contre la cinquième tête de série grecque, qui est revenue de deux sets pour gagner 3-6, 2-6, 7-6 (7/4), 6-4, 7- 5 en 4h 5min en quart de finale. Le joueur de 34 ans disputait son premier tournoi de l’année après qu’une tension dans le dos, après un passage en quarantaine australienne, l’ait empêché de participer à la compétition par équipe de la Coupe ATP.

Mais il a refusé de blâmer l’accumulation inhabituelle du Grand Chelem perturbé par le coronavirus pour sa défaite surprise.

« Nous pouvons trouver des excuses ou des raisons, ou peut-être cette mise en quarantaine dont nous avons besoin pour être plus de temps dans la salle que d’habitude », a-t-il déclaré.

« Mais je ne suis pas le gars qui va trouver des excuses à ce sujet ou qui va se plaindre de ce qui s’est passé, non. »

« Acceptez. Je ne me suis jamais considéré du tout comme une personne malchanceuse. Peu importe les blessures que j’ai eues. Je pense que je suis une personne très chanceuse. »

Le champion en titre Novak Djokovic et Alexander Zverev ont tous deux été mis en quarantaine après leur quart de finale mardi, le blâmant pour une éruption de blessures en début de saison.

Mais Nadal a rejeté les discussions sur l’arrêt de la tournée, ou la jouer dans une série de « bulles » pour éviter de nouveaux séjours en quarantaine, comme suggéré par Djokovic.

« Il y a deux options: arrêter la tournée ou continuer », dit-il.

Promu

« C’est difficile pour les joueurs, bien sûr … mais d’un autre côté, si nous arrêtons la tournée, pourquoi, comment et quand nous pourrons revenir? Et beaucoup d’emplois en souffriront beaucoup. »

Nadal a ajouté: « Nous devons penser un peu plus grand … nous devons trouver des solutions et nous devons nous adapter à cette période très difficile à laquelle nous sommes confrontés. »

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest