Open d’Australie: « Pas encore fait », déclare Ashleigh Barty après avoir atteint les quarts de finale


La numéro un mondiale Ashleigh Barty a déclaré lundi qu’elle n’avait pas encore fini après avoir pris d’assaut les quarts de finale de l’Open d’Australie pour faire naître l’espoir d’un premier vainqueur à domicile en 43 ans. La maîtrise défensive de l’Australienne a ébranlé Shelby Rogers lors de sa victoire 6-3, 6-4 en une heure et 11 minutes au quatrième tour dans un Rod Laver Arena sans foule.

Barty, qui vise à devenir le premier champion australien depuis Chris O’Neil en 1978, joue la 25e tête de série Karolina Muchova en quart de finale après que la Tchèque a battu la 18e tête de série Elise Mertens 7-6 (7/5), 7-5.

La joueuse de 24 ans a atteint le quart de finale de son chelem à domicile pour la troisième année consécutive, mais est restée insatisfaite.

« Nous n’avons pas encore fini », a déclaré Barty lorsqu’on lui a demandé ce qu’elle pensait d’atteindre les huit derniers.

« Si nous avions regardé la façon dont nous nous préparions lors de notre pré-saison, avoir le départ que nous avons eu jusqu’à présent est vraiment encourageant, mais certainement pas satisfait de la situation actuelle.

« Nous continuerons à nous ébranler et à essayer de faire les bonnes choses pour progresser aussi loin que possible. »

Les attentes des Australiens augmentent pour Barty, dont le côté du tirage au sort s’est ouvert avec les sorties prématurées de la championne en titre Sofia Kenin, de la cinquième mondiale Elina Svitolina et de la sixième mondiale Karolina Pliskova.

L’Américaine Jennifer Brady est la deuxième tête de série la plus élevée de la fourchette de Barty à 22 ans.

Cependant, elle se méfiait de Muchova, 24 ans, qui lui a fait forte impression lors de leur affrontement de troisième tour à l’US Open 2018 que Barty a remporté en deux sets.

« Je me souviens de ce match à New York, en sortant du terrain et en disant à (l’entraîneur Craig Tyzzer) … ‘Karolina, elle peut jouer, c’est une sacrée joueuse' », a-t-elle déclaré à propos de son seul match contre Muchova.

« Je sais qu’elle a la capacité de manœuvrer le ballon sur tout le terrain, de jouer avec variété, de jouer avec la forme. »

La championne de Roland-Garros 2019, n’ayant pas joué l’année dernière après février en raison de la pandémie, est en pleine forme et est devenue avec succès «l’agresseur» contre Rogers, contre qui elle a failli perdre la semaine dernière en quarts de finale de la Yarra Valley Classic.

Barty, qui a porté un niggle à sa cuisse gauche fortement attachée, s’est déplacée en douceur et a superbement contre-attaqué pour contrecarrer l’Américain en forme.

« C’était important pour moi de bien servir et d’essayer de le faire à mes conditions le plus souvent possible », a-t-elle déclaré.

Promu

«Je pense que j’ai beaucoup appris sur moi-même au cours des 12 derniers mois.

« Je suis juste extrêmement reconnaissant d’avoir une autre opportunité de faire quelque chose que j’aime … sur la plus grande scène pour nous en tant qu’Australiens jouant au tennis. »

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest