Olympiques de Rio: la Russie demande à 68 athlètes de participer

La fédération russe d'athlétisme a publié mardi une liste des 68 athlètes qui ont officiellement demandé à être autorisés à concourir aux Jeux olympiques de Rio à la suite de la décision de suspendre l'équipe d'athlétisme.

Les athlètes ont "rempli les critères" pour participer et ont été approuvés par les entraîneurs russes, a déclaré la fédération (ARAF), qui a suspendu le mois dernier ses accusations de dopage institutionnalisé et généralisé confirmées par l'IAAF, l'organe directeur du sport.

"Chaque athlète a envoyé une demande individuelle de participation aux Jeux Olympiques, pour confirmation par l'IAAF", a déclaré l'ARAF.

La liste comprend des stars de l'athlétisme telles que le champion du monde d'haltérophilie Sergey Shubenkov, la sauteuse en longueur Darya Klishina et la saut à la perche tsarina Yelena Isinbayeva.

La décision de l'IAAF du 17 juin annonçait que la fédération russe d'athlétisme serait dans deux ans avant de revenir à la conformité opérationnelle avec les exigences en matière de lutte contre le dopage.

Mais cela a laissé la porte ouverte à certains concurrents qui ne sont pas contaminés par le dopage afin de concourir comme neutres à Rio.

Le Comité International Olympique est allé plus loin et a déclaré que les athlètes qui passent un test individuel de l'IAAF peuvent concourir sous le drapeau de leur pays.

Le processus par lequel les athlètes peuvent "démontrer de manière claire et convaincante qu'ils ne sont pas contaminés par le système russe", comme le demande l'IAAF avant le début des Jeux, n'est pas tout à fait clair.

L'Association mondiale antidopage (AMA) affirme que des mesures sévères sont essentielles pour faire passer le message que le dopage est inacceptable, alors qu'une autre enquête sur le dopage en Russie est toujours en cours. Un rapport sera publié la semaine prochaine.

Les enquêtes de l'AMA ont été lancées à la suite d'allégations révélées l'année dernière par Yuliya Stepanova, athlète qui avait lancé la dénonciation, affirmant que les responsables de l'athlétisme fournissaient des substances interdites aux compétiteurs en échange d'une partie des frais de participation des athlètes.

Stepanova, vendredi dernier, a été déclarée éligible pour concourir sous un drapeau neutre.

Le tribunal arbitral du sport (TAS) a annoncé lundi qu'il allait décider de lever ou non l'interdiction du programme d'athlétisme de la Russie d'ici le 21 juillet, deux semaines avant le début des Jeux de Rio.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest