Olympiques de Rio: deux athlètes russes lancent un appel pour renverser l'interdiction

Deux athlètes russes ont déclaré dimanche avoir fait appel à la Cour d'arbitrage du sport (TAS) pour faire annuler l'interdiction par l'IAAF d'empêcher l'équipe russe de participer à la compétition d'athlétisme des Jeux olympiques de Rio 2016.

L’IAAF, l’instance dirigeante mondiale de l’athlétisme, a confirmé vendredi la suspension de l’équipe russe imposée en novembre après un rapport de l’Agence mondiale antidopage faisant état de résultats détaillés concernant le dopage généralisé sous l’égide de l’État.

Les marcheurs Denis Nizhegorodov et Svetlana Vasilyeva soutiennent qu'une interdiction de toute l'équipe est une punition injuste.

Nizhegorodov, médaillé d'argent olympique en 2004, a déclaré: "La compétition aux Jeux olympiques est l'objectif principal et le principal honneur. Nous y parviendrons", dans des commentaires sur le site Web de l'agent Andrei Mitkov.

"Maintenant, ils veulent m'empêcher de participer aux Jeux olympiques, même si je n'ai rien fait qui me coûte une place à Rio", a déclaré Vasilyeva. "Je sais par expérience amère que vous ne pouvez pas attendre et espérer un bon résultat, vous devez agir."

Les deux athlètes déclarent qu'ils rejettent une mesure de l'IAAF qui permettrait à certains athlètes russes de concourir sous un statut neutre, plutôt que sous le drapeau russe, s'ils peuvent prouver qu'ils sont propres et ont été testés régulièrement par une autorité de contrôle réputée en dehors de la Russie.

"Je suis un citoyen de la Russie, une grande puissance sportive. Je ne suis pas d'accord pour concourir sous le drapeau olympique", a-t-il déclaré. L’appel n’a pas reçu la bénédiction de la fédération russe d’athlétisme, qui déclare ne pas avoir reçu le texte intégral de la décision de l’IAAF.

"Personne au sein de la fédération n'a de lien avec cela", a déclaré à l'Associated Press la porte-parole Alla Glushchenko dans un message texte. "Nous avons commencé à travailler avec des avocats. Dans tous les cas, vous devez recevoir la décision officielle de l'IAAF et nous ne l'avons pas encore."

La marche en Russie fait partie des événements les plus gravement touchés par le dopage. La Russie a volontairement retiré son équipe de marche du championnat du monde de l'an dernier pour des raisons de dopage.

Nizhegorodov vient d'un centre de formation qui a enregistré plus de 30 cas de dopage, dont plusieurs pour des champions olympiques, et où de hauts responsables ont été interdits pour usage de drogue organisé.

Il a été menacé de perdre son bronze olympique à partir de 2008 après un nouveau test positif, mais a été éliminé lorsque l'échantillon "B" ne correspondait pas à la conclusion initiale.

L'appel de Nizhegorodov et de Vasilyeva a eu lieu alors que le président de l'IAAF, Sebastian Coe, avait défendu la décision d'interdire la Russie, affirmant que cela ne devait pas être perçu comme une tentative d'empêcher la concurrence des Russes propres.

"Nous n'avons pas pris de décision concernant les athlètes propres", a écrit Coe dans un article du journal britannique Sunday Telegraph. "Nous avons évalué un système et une culture dans lesquels tous les athlètes russes sont en compétition. Un système corrompu qui jette des doutes sur tous les athlètes qui en font partie."

Coe a également fourni des détails supplémentaires sur un programme de l'IAAF permettant à un nombre restreint de Russes de concourir s'ils sont basés à l'extérieur du pays et ont été contrôlés par une agence antidopage étrangère rigoureuse.

"Certains d’entre eux ont pris la décision personnelle difficile de sortir et s’entraînent maintenant à des systèmes efficaces et sûrs", a écrit Coe.

"Ce sont ces athlètes qui, selon nous, devraient se voir offrir la possibilité de concourir, pas pour la Russie, mais pour eux-mêmes et pour tous les athlètes propres."

Le Comité international olympique a convoqué un sommet mardi pour discuter de la question, mais a déclaré samedi dans une déclaration qu'il soutenait la décision de l'IAAF.

La détenteuse du record du monde de saut à la perche russe, Yelena Isinbayeva, a déclaré que le championnat de Russie de la semaine prochaine serait la dernière compétition de sa carrière si l'interdiction n'était pas levée à temps pour que l'athlète de 34 ans puisse se rendre à Rio.

"Si le CIO ne nous permet pas de participer aux Jeux Olympiques, ce sera ma finale (compétition) dans la carrière", a-t-elle écrit sur Instagram. Isinbayeva a été deux fois médaillée d'or olympique et a remporté le bronze en 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest