Novak Djokovic a obtenu un accord « pas spécial » pour l’exemption de Jab de l’Open d’Australie

Novak Djokovic n’a reçu « aucune faveur spéciale » pour se voir accorder une exemption de vaccin Covid pour jouer à l’Open d’Australie, a déclaré mercredi le chef du tournoi Craig Tiley, alors que cette décision déclenchait une réaction furieuse. Le neuf fois champion de l’Open d’Australie, Djokovic, a annoncé mardi soir qu’il était en route pour Melbourne avec « une autorisation d’exemption », mettant ainsi fin à la longue saga sur la question de savoir si le numéro un mondial défendrait son titre.

Tous les participants au tournoi, qui débute le 17 janvier, doivent être vaccinés contre le Covid-19 ou bénéficier d’une dispense médicale, qui n’est accordée qu’après évaluation par deux collèges d’experts indépendants.

Le Serbe a refusé à plusieurs reprises de confirmer s’il avait été vacciné et a précédemment exprimé son opposition au vaccin contre le coronavirus.

Tiley a défendu l’intégrité du processus d’examen de la demande d’exemption de Djokovic, qui est supervisé par les gouvernements des États nationaux et victoriens.

Il a révélé que 26 joueurs ou leur personnel de soutien sur les 3 000 environ voyageant en Australie avaient demandé une exemption, et que seuls quelques-uns d’entre eux avaient réussi.

« Toute personne remplissant ces conditions a été autorisée à entrer. Il n’y a eu aucune faveur spéciale. Aucune opportunité spéciale n’a été accordée à Novak », a déclaré Tiley à la télévision Channel Nine.

Melbourne et Sydney ont toutes deux subi des mois de restrictions et de blocages au cours des deux dernières années et permettre à Djokovic de voyager a été largement critiqué.

« Message épouvantable »

L’éminent médecin Stephen Parnis, ancien vice-président de l’Association médicale australienne, a déclaré qu’il envoyait un message épouvantable aux personnes essayant d’arrêter la propagation de Covid-19.

« Je me fiche de savoir à quel point il est bon joueur de tennis. S’il refuse de se faire vacciner, il ne devrait pas être autorisé à entrer », a déclaré Parnis sur Twitter.

« Si cette exemption est vraie, elle envoie un message épouvantable à des millions de personnes qui cherchent à réduire le risque #Covid19Aus pour eux-mêmes et les autres. »

Parmi les conditions permettant l’entrée sans vaccin, il y a si une personne a eu Covid-19 au cours des six derniers mois. Il n’a pas été révélé si tel était le cas avec Djokovic.

Tiley a précédemment déclaré que les deux panels avaient évalué chaque exemption sans connaître l’identité du demandeur, les raisons de l’approbation restant confidentielles.

Djokovic a exprimé son opposition au vaccin Covid-19 en avril 2020 lorsqu’il a été suggéré qu’il pourrait être obligatoire pour que le tournoi puisse reprendre.

« Personnellement, je ne suis pas pro-vaccins », a déclaré Djokovic à l’époque. « Je n’aimerais pas que quelqu’un m’oblige à me faire vacciner pour que je puisse voyager. »

Indignation de Melbourne

Certains joueurs ont exprimé leur surprise face à la décision, notamment le joueur de double britannique Jamie Murray qui a déclaré lors de la Coupe ATP à Sydney : « Je pense que si c’était moi qui n’étais pas vacciné, je n’obtiendrais pas d’exemption. »

Il y a eu aussi de l’indignation dans les rues de Melbourne, avec un habitant du quartier Ron Wilson déclarant à l’AFP : « Je pense que c’est dégoûtant. Je pense qu’il aurait dû prendre sa décision avant maintenant et que ce ne devrait pas être une décision de dernière minute de le faire entrer. . »

D’autres habitants de la ville étaient plus sympathiques avec Morteza Yari disant: « Je pense que tant que l’exemption est valide et qu’ils ont des raisons valables, je n’y vois pas de problème. »

Tiley a dit qu’il comprenait que la communauté soit concernée.

« Les gens ce matin se réveilleraient à cette nouvelle (et moi) comprendrais complètement et sympathiserais avec eux étant complètement bouleversés », a-t-il déclaré.

La confirmation que le Serbe était en route prépare le terrain pour une confrontation avec Rafael Nadal avec les deux grands du tennis à la recherche d’un record du 21e titre du Grand Chelem à Melbourne Park.

Le grand espagnol est déjà à Melbourne après s’être remis du coronavirus qu’il a contracté lors d’une exposition à Abu Dhabi le mois dernier.

Promu

Roger Federer, 20 fois vainqueur du Grand Chelem, est blessé et ne voyage pas en Australie.

(Cette histoire n’a pas été éditée par le personnel de NDTV et est générée automatiquement à partir d’un flux syndiqué.)

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest