Nico Rosberg en pole, Lewis Hamilton en panne de moteur

Le leader du championnat, Nico Rosberg, a profité pleinement de la mauvaise fortune persistante de son coéquipier de Mercedes, Lewis Hamilton, samedi, lorsqu'il s'est assuré une pole position confortable pour le Grand Prix de Russie de dimanche.

L'Allemand, âgé de 30 ans, qui mène la course au titre cette année avec 36 points après avoir remporté les trois premières courses consécutives, a réalisé le meilleur tour en une minute et 35,417 secondes pour se hisser à la première place de la grille.

Cela lui donnait sept secondes de seconde d'avance sur Sebastian Vettel de Ferrari après que le triple champion du monde en titre, Hamilton, avait été touché par une autre panne moteur au cours de la partie Q2 de la séance de qualifications.

Hamilton n'a pas pu participer au troisième trimestre et devrait s'aligner provisoirement à la 10ème place du classement.

Pour Rosberg, il s’agissait d’une deuxième pole consécutive à Sotchi et d’une 24e de sa carrière, ce qui lui assurait les meilleures chances de resserrer son emprise au championnat.

"J'étais juste concentré sur moi-même et faisais mon travail aujourd'hui, alors je ne connaissais pas les autres", a déclaré Rosberg. "D'autres ont été extrêmement malheureux aujourd'hui, mais une course de F1 n'est jamais facile. Les adversaires sont toujours là."

Vettel, qui s’était arrêté sur la piste lors de la séance d’essais, devrait partir de la septième position sur la grille car il a une pénalité de cinq places pour un changement de boîte de vitesse sur sa Ferrari.

Vettel devrait partir de la septième place après avoir subi une pénalité de cinq places sur la grille pour avoir changé de boîte de vitesses sur sa Ferrari.

"Je pense que pour nous c'était une bonne reprise, mais j'aurais aimé que l'écart soit plus petit", a-t-il déclaré. "Nico est très fort, mais nous avons tiré profit de ce qui est arrivé à Lewis. Et je pars du moins du côté propre de la piste!

"Je ne suis pas frustré par Ferrari – cela arrive et cela fait partie de la course", a-t-il ajouté.

Hamilton continue de souffrir

Finn Valtteri Bottas de Williams a devancé sa compatriote Kimi Raikkonen dans la deuxième Ferrari pour se qualifier en troisième place et a pris le deuxième rang aux côtés de Rosberg.

Raikkonen a terminé quatrième devant Felipe Massa dans la deuxième Williams, Daniel Ricciardo de Red Bull, Sergio Perez de Force India et le héros local Daniil Kvyat, huitième du deuxième Red Bull.

Max Verstappen, un adolescent néerlandais, a terminé neuvième pour Toro Rosso avec Hamilton dixième.

Par une journée fraîche à Sochi Autodrom, les six pilotes et voitures des équipes Renault, Sauber et Manor ont été éliminés à la fin de la session Q1, dominée par Hamilton, devant Rosberg puis les deux Ferrari.

Hamilton, cependant, a fait l’objet d’une enquête après avoir pris le virage au virage 2, où le directeur de la course, Charlie Whiting, avait installé une borne pour contraindre les pilotes à rester sur l’asphalte.

Le meilleur tour de Hamilton en 1: 36,006 était légèrement plus d'un dixième plus rapide que Rosberg, ainsi que le tour le plus rapide enregistré sur la piste construite dans l'ancien parc olympique sur les rives de la station balnéaire de la mer Noire.

Par temps froid et avec des pneus à faible érosion, la deuxième séance Q2 était compétitive et s'est terminée avec la victoire de Kvyat dans la «fusillade» avec un tour tardif.

Cela signifiait l'élimination des deux hommes améliorés de McLaren Honda et des deux voitures Haas.

Carlos Sainz a terminé 11e de son Toro Rosso, suivi du champion 2009 de Jenson Button de McLaren, de Nico Hulkenberg de son Force India et du double champion Fernando Alonso de la deuxième McLaren.

Romain Grosjean et son coéquipier Haas, Esteban Gutierrez, ont terminé 15ème et 16ème.

À l'avant, Rosberg était le plus rapide devant Hamilton, mais la bataille très attendue pour la pole entre les deux a été rapidement annulée par la vue de la voiture de champion en morceaux dans le garage de l'équipe.

L’homme a, comme le confirme Mercedes, eu la même panne moteur qu’à Shanghai – un autre coup dur porté à sa défense du titre en une saison de revers.

"C'était la même chose qu'à Shanghai", a déclaré Hamilton. "Je suis sorti en Q2 et il n'y avait aucun avertissement … Mais je n'abandonne jamais."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest