Nico Rosberg déconcerté par son manque de vitesse au GP de Monaco

Nico Rosberg a été laissé perplexe par son manque de rythme et par un coûteux arrêt aux stands qui a anéanti ses espoirs de remporter une quatrième victoire consécutive du Grand Prix de Monaco, remportée par son coéquipier chez Mercedes, Lewis Hamilton, dimanche.

L'Allemand, âgé de 30 ans, qui mène le champion en titre Hamilton par 24 points au championnat du monde des pilotes cette année, a terminé septième de son événement à domicile.

"Je suis déçu aujourd'hui", a-t-il déclaré. "Je voulais gagner ma course à domicile et je n'y suis pas parvenu.

"Décidément, je suis déconcerté par ce manque de vitesse au début. Je me sentais complètement, je ne sais pas quoi, pas de confiance au début avec ces pneus.

"Et puis ça n'a pas marché dans les arrêts aux stands. Nous avons eu un problème à cet arrêt. En conséquence, j'ai eu du trafic et je devais me retenir – et j'ai perdu encore plus de temps et d'endroits comme les voitures viennent de passer. Et quand vous êtes derrière les voitures à Monaco, c'est tout. "

Il a ajouté qu’il n’avait aucune objection à ce que l’équipe lui demande de se déplacer et de permettre à Hamilton de le dépasser lors de la première phase de la course.

"C'était assez simple, j'étais très loin du rythme et Lewis avait encore une chance de gagner la course, très clairement, comme il l'a fait", a-t-il déclaré.

"C'était assez simple de la part de l'équipe, donnez à l'autre gars une chance de gagner la course. C'était douloureux, mais assez simple à l'époque."

Il a ajouté qu'il était déçu également de perdre la sixième place face à son compatriote allemand Nico Hulkenberg de Force India dans le dernier tour.

"Il avait des pneus tendres, il lui restait donc beaucoup de caoutchouc", a déclaré Rosberg. "J'étais ultra-doux et le caoutchouc était fini à la fin."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest