Neymar dit qu’il « a agi comme un imbécile » après son carton rouge contre Marseille


Neymar a déclaré avoir « agi comme un imbécile » après son carton rouge contre Marseille, mais a appelé les responsables du football à faire plus pour lutter contre la discrimination après avoir accusé le défenseur espagnol Alvaro Gonzalez de racisme. L’attaquant brésilien était l’un des cinq joueurs expulsés après une bagarre de masse à la fin de la défaite 1-0 du PSG en Ligue 1 dimanche, et a affirmé plus tard que Gonzalez l’avait traité de « singe » dans une série de tweets furieux. Le PSG a soutenu le joueur le plus cher du monde, affirmant que le club le « soutenait fortement », mais Neymar a admis qu’il accepterait sa punition qui devrait être révélée mercredi par la commission disciplinaire de la ligue française.

« Hier, je me suis révolté. J’ai été puni de rouge parce que je voulais frapper quelqu’un qui m’avait offensé », a déclaré Neymar dans un long post Instagram lundi.

« Je pensais que je ne pouvais pas partir sans faire quelque chose parce que je me suis rendu compte que les responsables ne feraient rien, n’ont pas remarqué ou ignoré le fait. »

Neymar a été licencié pour avoir giflé Gonzalez à l’arrière de la tête, les coéquipiers Layvin Kurzawa et Leandro Paredes également expulsés, ainsi que Dario Benedetto et Jordan Amavi de Marseille.

« Dans notre sport, les agressions, les insultes, les jurons font partie du jeu, de la dispute. Vous ne pouvez pas être affectueux. Je comprends en partie ce gars, tout fait partie du jeu, mais le racisme et l’intolérance sont inacceptables », a poursuivi Neymar .

« Aurais-je dû l’ignorer? Je ne sais pas encore … Aujourd’hui, la tête froide, je dis oui, mais en temps voulu, mes compagnons et moi avons demandé de l’aide aux arbitres et nous avons été ignorés.

« J’accepte ma punition parce que j’aurais dû suivre la voie du football propre. J’espère, d’un autre côté, que le contrevenant sera également puni.

« Le racisme existe. Il existe, mais nous devons l’arrêter. Pas plus. Assez! »

« Le gars était un imbécile. J’ai aussi agi comme un imbécile pour m’avoir laissé m’impliquer là-dedans », a-t-il ajouté.

Marseille défend Gonzalez

Le PSG a perdu ses deux premiers matchs de la saison pour la première fois depuis 1984/85, et fait face à un autre sort sans Neymar dont les deux premières saisons en France ont été entachées de blessures.

Ils accueillent Metz à Metz mercredi dans ce qui devait être leur ouverture de la saison de Ligue 1.

Pendant ce temps, Marseille a publié une déclaration de sa propre défense de Gonzalez. Il a nié le racisme et a accusé Neymar d’être un mauvais perdant.

« Alvaro Gonzalez n’est pas raciste. Il nous l’a montré par son comportement quotidien depuis son arrivée au club, comme l’ont déjà témoigné ses coéquipiers », lit-on dans le communiqué.

La commission disciplinaire de la ligue, qui décidera des sanctions, pourrait enquêter sur les accusations de Neymar contre Gonzalez, qui, selon Marseille, a été craché par Angel Di Maria.

Marseille s’est engagé à « coopérer pleinement » à toute enquête et a déclaré que le club resterait à la disposition de la commission.

Tout comportement raciste entraîne une suspension maximale de 10 matchs.

Promu

Cracher contre un autre joueur peut entraîner une interdiction de six matchs au maximum.

Kurzawa pourrait, quant à lui, être suspendu jusqu’à sept matches pour conduite violente après avoir visé un coup de poing sur l’arrière latéral adverse Amavi.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest