NBA "très confortable" avec un site de redémarrage malgré une augmentation du coronavirus


Le commissaire de la NBA, Adam Silver, a déclaré vendredi que la ligue restait "très à l'aise" avec sa décision de relancer la saison en Floride alors que l'État luttait contre une augmentation spectaculaire des cas de coronavirus. Lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes tenue après que la ligue a confirmé les détails de son redémarrage le 30 juillet, Silver a déclaré que la ligue serait prête à arrêter le jeu s'il y avait une épidémie significative parmi les joueurs et le personnel de la NBA à l'intérieur de la "bulle" de la ligue à Disney World à Orlando. . Mais Silver a ajouté que la ligue était convaincue que les protocoles mis en place sur le campus de Disney World seraient suffisants pour protéger les joueurs et le personnel de la NBA du pire de l'escalade de la crise COVID-19 dans les zones environnantes.

Vendredi, des responsables de la santé en Floride ont annoncé 8 942 nouveaux cas de maladie, fracassant le précédent record d'une journée (5 511) établi plus tôt cette semaine.

Les cas dans le comté d'Orange, où se trouve Orlando, sont montés en flèche à plus de 6 500 contre 1 800 cas il y a un mois.

"Ma conclusion ultime est que nous ne pouvons pas dépasser le virus et c'est ce avec quoi nous vivrons dans un avenir prévisible, c'est pourquoi nous avons conçu le campus comme nous l'avons fait", a déclaré Silver.

"C'est un réseau fermé et bien qu'il ne soit pas imperméable, nous sommes essentiellement protégés des cas qui nous entourent. Pour ces raisons, nous sommes toujours très à l'aise à Orlando.

"Nous n'allons jamais dire qu'il n'y a rien qui nous ferait changer nos plans, mais une chose que nous apprenons sur ce virus est qu'il y a tellement de choses imprévisibles.

"Nous ne disons pas à toute vapeur quoi qu'il arrive. Nous parlons quotidiennement et nous allons voir comment cela continue de se dérouler. Mais nous nous sentons très à l'aise en ce moment avec où nous en sommes."

Silver a quant à lui déclaré que les cas isolés de coronavirus apparus au cours de la saison redémarrée verraient les joueurs placés en quarantaine.

Prêt à arrêter le jeu

"Si nous avions un test de joueur unique positif, franchement, que ce joueur soit un All-Star ou un compagnon, ce joueur irait alors en quarantaine et nous suivrions tout joueur ou personnel avec lequel ce joueur avait été en contact", a déclaré Silver. .

"Nous compléterions ensuite les tests juste pour nous assurer que d'autres n'ont pas été contaminés mais nous continuerions. Et cette équipe serait un homme. Nous traiterions ce test positif comme s'il s'agissait d'une blessure et nous ne retarderions pas la poursuite des séries éliminatoires. "

Cependant, Silver a reconnu qu'une épidémie plus importante pourrait entraîner l'arrêt de la saison.

"Si nous devions avoir une propagation importante de coronavirus dans notre communauté, cela pourrait finalement nous conduire à l'arrêter", a-t-il déclaré.

"Mais nous travaillons en étroite collaboration avec l'association des joueurs, Disney et les responsables de la santé publique de Floride sur ce que devrait être cette ligne et pour l'instant elle n'a pas encore été définie avec précision."

"Nous voulons aller sur le terrain et voir comment les tests et les protocoles fonctionnent et nous prendrons des décisions au fur et à mesure."

La pandémie de coronavirus a forcé la NBA à arrêter la campagne le 11 mars après que Rudy Gobert eut été testé positif au virus mortel.

Silver a déclaré que la décision de reprendre la saison sur un "campus fermé" n'avait pas été l'option préférée de la NBA.

"Nous avons examiné plusieurs modèles différents, tous basés sur les données de la société", a déclaré Silver.

"Ce n'était pas notre premier choix de jouer sur un campus fermé. Les données nous ont amenés à conclure que nous devions jouer sur un campus fermé selon les protocoles dont nous parlons – masquage obligatoire, pas de fans, suivi des contacts, tests agressifs etc.

"Nous n'avons d'autre choix que d'apprendre à vivre avec ce virus. Aucune option n'est sans risque pour le moment."

Plus tôt vendredi, la NBA a révélé que 16 joueurs s'étaient révélés positifs pour COVID-19 sur 302 tests effectués mardi.

Aucun des joueurs ou équipes impliqués n'a été révélé par la NBA dans un bref communiqué.

Promu

Les tests étaient requis dans le cadre de l'accord pour les joueurs qui se sont engagés à participer au redémarrage de la saison en Floride.

Chaque joueur qui a été testé positif restera dans l'isolement jusqu'à ce qu'il respecte le protocole de santé publique pour quitter l'isolement et soit autorisé par un médecin.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest