Naomi Osaka veut utiliser le boycott des médias français « pour apporter le changement », déclare l’entraîneur


L’entraîneur de Naomi Osaka dit qu’elle utilise son statut de superstar pour forcer le changement avec son boycott médiatique controversé à Roland-Garros. « Naomi a l’opportunité d’utiliser son statut pour résoudre des problèmes et lancer des choses », a déclaré l’entraîneur belge d’Osaka, Wim Fissette, au magazine allemand Der Spiegel.

«Aux États-Unis, le sujet est très actuel en ce moment, car les athlètes veulent plus de liberté dans leurs relations avec la presse.

« Pour qu’ils ne soient tout simplement pas menacés de punition tout de suite s’ils ne se sentent pas bien pendant une journée. »

Dimanche, des responsables de Roland Garros ont menacé Osaka, numéro deux mondial, de disqualification si elle persistait à boycotter les conférences de presse des médias, ce qui, selon elle, est préjudiciable à sa santé mentale.

La jeune femme de 23 ans a été condamnée à une amende de 15 000 $ pour avoir refusé d’assister à une conférence de presse après sa première victoire 6-4, 7-6 (7/4) sur la numéro 63 mondiale roumaine Patricia Maria Tig.

Après sa victoire, Osaka n’a accepté qu’une interview télévisée superficielle sur le court.

Osaka a comparé les conférences de presse traditionnelles d’après-match à «donner des coups de pied aux gens quand ils sont à terre», mais le président de la Fédération française de tennis, Gilles Moretton, a qualifié son vœu de silence comme «une erreur phénoménale».

Cependant, après sa victoire sur Tig, Osaka est restée ferme en tweetant: « La colère est un manque de compréhension. Le changement met les gens mal à l’aise. »

Promu

Dans l’interview de Spiegel, Fissette a également insisté sur le fait qu’Osaka « sait qu’il est important de parler à la presse » et ne boycotte pas les médias « pour elle seule », mais est « préoccupée par des questions fondamentales – elle veut amener le changement ».

Plus tôt cette année, la superstar japonaise a remporté le quatrième titre du Grand Chelem de sa carrière à l’Open d’Australie, mais n’a jamais dépassé le troisième tour de Roland-Garros.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest