Moins amusant, moins rapide – Fernando Alonso mécontent des changements apportés à la Formule 1

Les nouvelles règles de la Formule 1 sont inutiles et rendent la conduite moins agréable en ce début de saison 2016, a déclaré jeudi l'ancien champion du monde Fernando Alonso. (Hamilton, curriculum vitae des rivalités de Rosberg)

Les patrons de la F1 ont approuvé un nouveau format de qualification pour les championnats du monde de cette année, malgré les réserves de certains pilotes.

Lors des qualifications, les pilotes seront désormais éliminés un à un dans un format à élimination directe qui fera ses débuts lors de la première course de la saison à Melbourne.

L’Espagnol, âgé de 34 ans, s’est plaint que trop de changements dérangeraient les supporters.

"Je suis triste pour le sport car il ne ressemble pas à l'extérieur alors qu'en une semaine, nous avons changé le format de qualification trois fois", a-t-il déclaré.

"Je pense que ces dernières années, même si le sport a parfois été critiqué, le spectacle a toujours été là pour le plaisir des gens.

"Mais je pense que l'essentiel pour moi pour le moment, ce sont les voitures et les règles (ce qui signifie qu'elles) ne sont probablement pas aussi agréables à conduire qu'il y a quelques années.

"Nous sommes relativement lents en termes de tours chronométrés et de sensations de la voiture par rapport aux pneus et au poids des voitures.

"Je pense que nous pesons 125 kg de plus qu'il y a six ou sept ans. Je pense donc que certains changements dans la Formule 1 impliquent que nous ne sommes probablement pas aussi rapides que nous devrions l'être."

Alonso a remporté le championnat du monde avec Renault en 2005 et 2006, mais il en est maintenant à la deuxième année d'un contrat de trois ans avec l'équipe en difficulté de McLaren.

Il a également contesté si de nouvelles restrictions sur les communications radio avec les équipages des stands donneraient aux conducteurs une plus grande autonomie, comme prévu.

"C'est étrange la direction qu'ils prennent … à l'ère de la communication et de la technologie, la Formule 1 tente de la restreindre, ce qui n'est probablement pas la voie normale à suivre", a-t-il déclaré.

"Je ne pense pas que cela donnera au pilote plus de pouvoir pour influencer la course elle-même. En raison de ces limitations (de communication), la stratégie pour la course sera beaucoup plus stricte.

"Nous suivrons plus ou moins l'approche (d'équipe) de cette course – comment nous nous sommes préparés en réunion – beaucoup plus qu'avant."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest