Mo Farah Motors Home Dans Adieu victorieux à la foule de la maison

La légende britannique de l'athlétisme Mo Farah a commencé la journée en prenant un tour d'honneur dans une Bentley ouverte et l'a terminée en donnant au public ce qu'il voulait lors de sa dernière course à domicile: une victoire. Le joueur de 34 ans, qui avait terriblement chuté à Londres samedi dernier pour remporter la troisième place du double mondial, a remporté la médaille d’argent au 5 000 m avant de se qualifier pour le 3000 m lors du meeting de la Diamond League à Birmingham. En dépit de sa présence, la réunion n’a pas été débordée. Pour la dernière fois (il court à Zurich mercredi avant de se lancer dans la course sur route), Farah s'est agenouillé au sol et a embrassé la piste avant de se parer la poitrine avec le drapeau de l'Union Jack.

"Ce fut une semaine incroyable", a déclaré Farah. "J'étais fatigué mais j'ai eu un peu de temps avec la famille.

"L’émotion était forte, pas aussi grande que Londres mais c’était la dernière fois à la maison.

"Pendant que je courais, j'essayais juste de penser à la course et à qui était là.

"Cela signifie tout pour moi d'être quatre fois championne olympique (double 2012/16), c'est tout ce dont je rêvais car un jeune courait pour la Grande-Bretagne", a ajouté Farah, arrivée en Grande-Bretagne à l'âge de huit ans avec sa mère et deux de ses frères. de la Somalie déchirée par la guerre.

"Un passe-temps est devenu un travail, c'est ce que vous voulez. Partir sur la route sera un nouveau jeu et un nouvel état d'esprit, je suis enthousiasmé."

La double championne olympique de sprint individuel jamaïcain, Elaine Thompson, lui a imposé une performance décevante lors de la finale mondiale du 100 m et de remporter l'événement en 10.93sec.

"Il était important de me relever et de revenir," a-t-elle dit.

Le rival acharné de Thompson, Dafne Schippers, champion du monde du 200m à Londres, a terminé dans le peloton.

Adam Gemili devait être frustré au 100 m masculin – une affaire 100% britannique – alors que l’homme crédité d’avoir couru la manche décisive de sa victoire mondiale au relais 4x100m était disqualifié pour un faux départ.

"C'est la première fois de ma carrière que je suis. J'ai l'impression d'avoir laissé tomber tant de gens", a-t-il déclaré.

"Ce ne sont pas les championnats du monde, mais j'aimerais quand même m'excuser."

CJ Ujah – un autre membre du quatuor victorieux 4x100m – a remporté la course pour sa quatrième victoire de la saison sur le circuit.

La star américaine Aries Merritt a rebondi après sa cinquième place dans la finale mondiale du 110 m haies – bien qu'il ait eu l'impression de remporter dimanche une victoire après une greffe de rein.

Le joueur de 31 ans a tenu tête à la défaite du médaillé d’argent mondial Sergey Shubenkov dans une course mettant en vedette six des finalistes mondiaux – bien que deux aient été disqualifiés pour faux départs, dont le français Garfield Darrien.

"Je n'appellerais pas ça bon", a déclaré Merritt. "Je dirais que beaucoup d'entre nous sont très fatigués des championnats. Ces messieurs sont de classe mondiale, il est donc toujours bon de remporter une victoire contre eux."

Le Qatarien Mutaz Essa Barshim a réalisé un grand saut de 2,40 mètres pour la meilleure marque de l'année dans le monde et le nouveau champion du monde a remporté la barre en prime.

"Je suis vraiment content de cette hauteur", sourit Barshim. "Je cherche le record du monde et je le veux vraiment.

"Je ramène ce bar à la maison. Je vais le stocker quelque part et personne d'autre ne l'aura."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest